Version imprimable

À la une

Les dernières nouvelles de l’Accessibilité SNCF.
Vous pouvez retrouver l’historique des unes dans le plan du site.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ... 179

Quand la crise sanitaire accroit les difficultés quotidiennes des personnes à mobilité réduite

Cet été, l’Association pour la promotion de l’accessibilité et de la conception pour tous (Apact) a réalisé une enquête auprès d’un échantillon de personnes en situation de handicap et de professionnels du secteur. Grâce à ce sondage, l’organisme a pu dresser une liste des problèmes d’accessibilité accentués par le confinement.



Double peine pour les personnes à mobilité réduite : la crise sanitaire les a d’autant plus affectées qu’elles se sont retrouvées sans aides ni assistance, sans services à domicile et sans possibilité de se déplacer. C’est ce que révèle l’enquête menée entre le 1er juillet et le 30 août par l’Association pour la promotion de l’accessibilité et de la conception pour tous. Défendant le concept d’accessibilité universelle, l’Apact, présidée par Soraya Kompany, a voulu mesurer les difficultés quotidiennes rencontrées par les personnes en situation de handicap au sortir du confinement.

Qu’elles soient déficientes moteur, visuel ou auditif, les personnes sondées ont sorti le carton rouge pour l’accès aux équipements publics au sortir du confinement, ainsi que vis-à-vis des transports en commun. En cause, des trottoirs devenus impraticables du fait de la multiplication des terrasses de restaurants, des places prioritaires réquisitionnées, la mise à l’arrêt des ascenseurs suite à la défaillance des entreprises de maintenance, ou encore un déficit d’information autant sonore que visuelle dans les transports publics alors que les dessertes ont partout été allégées.

Autre constat, alors que la communication de crise s’organise à distance en particulier sur internet, l’accessibilité digitale fait là aussi défaut. Cela a commencé avec l’attestation de sortie à imprimer mais non disponible en facile à lire et à comprendre. Cela s’est poursuivi avec l’impossibilité pour de nombreux utilisateurs qui peinent à accéder à Internet à obtenir aide ou assistance du fait des mesures de distanciation sociale. Résultat : des démarches administratives impossible à réaliser sur des web peu adaptés.

L’accès aux services est le second paramètre traité par l’enquête. Pour les personnes à mobilité réduite, obtenir des soins, se rendre au travail et profiter des loisirs sont devenues des choses complexes. Communication institutionnelle inadaptée, absence de balisage spécifique dans les salles d’attente et consultations virtuelles non adaptées aux personnes malvoyantes sont d’autant de dysfonctionnements mis en lumière.

S’ajoute à cette liste les pertes de repères relatives aux mesures sanitaires actuelles, à savoir le port du masque et la distanciation sociale. Ces nouveautés impactent négativement les individus en situation de handicap qui éprouvent notamment des difficultés à communiquer et à recevoir l’aide qui leur est nécessaire. Dans ce climat particulier, « il est nécessaire de tirer la sonnette d’alarme sur le manque d’accessibilité accru par la COVID 19, et d’envisager d’urgence des mesures correctrices d’autant plus que la crise semble être appelée à durer », reconnait Soraya Kompany, présidente de l’Apact, qui rappelle « l’importance collective à agir en faveur de la mobilité pour tous. »

26 octobre 2020

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ... 179