Version imprimable

À la une

Les dernières nouvelles de l’Accessibilité SNCF.
Vous pouvez retrouver l’historique des unes dans le plan du site.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ... 170

La Loi Handicap souffle sa 15e bougie !

La loi Handicap fête ses 15 ans ! Promulguée le 11 février 2005, cette loi est une avancée importante dans la société française car elle inscrit le principe d’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Ce texte ambitieux fut porté par Jacques Chirac en 2005 alors Président de la République. « Pour mon père, le handicap était une révolte et la plus belle des causes » confie sa fille, Claude Chirac, émue lors de son intervention à la Conférence Nationale du Handicap (CNH). Cette conférence s’est déroulée au Palais de l’Elysée en présence entre autres, de membres du gouvernement et de présidents d’associations nationales représentatives des personnes en situation de handicap.

Pour l’occasion, le nouveau président du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), Jérémie Boroy, s’est présenté au public avec un discours engagé où il affirme que chaque projet de loi est une opportunité pour développer l’inclusion de tous les cioyens. Aujourd’hui, il y a 12 millions de personnes handicapées et 8 millions de proches aidants. « L’inclusion est un engagement de tous, la responsabilité de tous » rappelle Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, qui pilotait avec énergie cette conférence tournant autour de quatre thématiques :

  • La santé
  • L’éducation
  • L’emploi
  • L’accès aux études supérieures

Les membres du gouvernement et des acteurs de la société civile ont pu débattre autour de ces sujets. Les ministres ont apporté des réponses comme Muriel Pénicaud, ministre du Travail, qui a annoncé son objectif de doubler les emplois adaptés, de 40000 à 80000, d’ici 2022.

Fernando Pinto Da Silva, adhérent de la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CFPSAA), a interpellé le gouvernement sur l’accessibilité numérique désastreuse des sites internet.
En effet, « seulement 13% des 250 démarches administratives en ligne les plus utilisées par les Français sont accessibles aux personnes en situation de handicap » selon Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique, qui s’engage à rendre accessibles 80% d’entre elles d’ici 2022. L’exécutif entreprend également, d’ici quelques mois, à ce que tous les discours programmés du président, du Premier ministre et de la porte-parole du gouvernement soient mis en ligne dans des versions sous-titrées et traduites en Langue Des Signes (LSF).

Récemment, une consultation menée par l’IFOP et l’APF France Handicap auprès de 12000 citoyens, révèle que près de 9 Français sur 10 présentent des difficultés pour se déplacer.
Le président de l’Association des Paralysés de France Handicap (APF France Handicap), Alain Rochon, a émis quelques doutes quant à la capacité de la France d’accueillir 100 millions de touristes, dont 3 millions de personnes handicapées, lors des Jeux Olympiques de 2024 à Paris.
Dans sa réponse, Roxana Maracineanu, Ministre des Sports et de la Jeunesse, a souligné que son ministère travaille étroitement avec le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO) sur, notamment, la mise en accessibilité des transports en commun pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Le but sera d’obtenir de ces grands événements mondiaux un héritage des solutions facilitant les déplacements de tous.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, conclut cette journée symbolique dans un discours riche en annonces. A la rentrée prochaine, aucun enfant en situation de handicap se retrouvera sans solution de scolarisation et les enseignants bénéficieront de modules de formation afin de mieux gérer le handicap. Du côté des Etablissements Recevant du Public (ERP), un millier de jeunes en service civique seront recrutés pour aider les commerçants et les responsables d’établissements à se mettre aux normes.
D’ici 2021, le 360, un numéro unique dédié à l’accompagnement administratif des enfants handicapés, sera disponible. De plus, le traitement des demandes aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) ne dépassera pas trois mois, alors qu’aujourd’hui, le délai peut aller jusqu’à 8 mois dans certains départements. Le gouvernement investira 50 millions d’euros sur deux ans pour respecter cet engagement.

A l’approche des élections municipales, le Président de la République appelle à la mobilisation nationale et encourage les citoyens à « bousculer les candidats » pour que les communes deviennent plus inclusives.

17 février 2020

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ... 170