Version imprimable

Communiqués de presse

Retrouvez ici les communiqués de presse SNCF traitant de l’accessibilité.

Les communiqués sont disponibles au format PDF et sont classés par ordre chronologique.

SNCF présente son Schéma Directeur d’Accessibilité

Novembre 2016

Personne en fauteuil roulant ou malvoyante, parents avec poussette, personne âgée à mobilité réduite, touristes et leurs bagages… Tous les voyageurs, quelle que soit leur difficulté à se déplacer, doivent pouvoir prendre le train le plus facilement possible.

Parce que l’accessibilité répond aux besoins du plus grand nombre, et qu’elle nous concerne tous, le nouveau schéma d’accessibilité de SNCF détaille le programme des travaux d’accessibilité lancé dans 160 grandes gares nationales (voir carte). Ce schéma directeur national d’accessibilité - Agenda d’accessibilité programmé (SDNA-Ad’AP) a été validé par arrêté du ministre des Transports paru au Journal Officiel du 18 septembre 2016.

De belles prouesses techniques en perspective, car ces opérations sont autant d’interventions sur les quais, sur les bâtiments voyageurs et leurs accès, qui seront menées sans impact sur la circulation des trains.

Ce programme cofinancé par l’État, les collectivités régionales et SNCF, représente un investissement total de 820 millions d’euros entre 2016 et 2024.

Les trois piliers du Schéma Directeur d’Accessibilité

Le schéma directeur national d’accessibilité-Agenda d’accessibilité programmé de SNCF repose sur trois piliers :

A. Les travaux pour la mise en accessibilité des 160 points d’arrêt du réseau ferré national définis par l’arrêt du 20 juillet 2015.

Le schéma directeur national d’accessibilité-Agenda prévoit :

  1. Des travaux d’accessibilité des quais, des accès aux quais et des bâtiments voyageurs : cheminements, signalétique, guichets ou espaces d’information et de vente, distributeurs de billets de trains, salons grands voyageurs, mobilier et espaces d’attente, toilettes.
  2. La mise en place de services pour aider le voyageur à monter/descendre à bord du train et rejoindre sa place. Dans les 160 points d’arrêt qui font l’objet du nouveau SDNA Ad’AP, les voyageurs handicapés auront ainsi une solution de transport valable tous les jours pour tous les trains.

B. La formation des agents aux besoins des voyageurs handicapés et à mobilité réduite.

D’ici à 2020, tous les personnels travaillant quotidiennement au contact du public (agents assurant des missions d’escale, d’accueil et d’information en gare, les chefs de bord, les agents de la Surveillance Générale et les vendeurs) auront été formés aux attentes et aux besoins liés aux 5 grands types de handicap (visuel, auditif, moteur, psychique et intellectuel).

Bâti par la Direction de l’Accessibilité, en partenariat avec L’Université des Services SNCF et les associations de personnes en situation de handicap, ce programme représente pas moins de 50 000 heures de formation pour un budget de 1 862 k€.
Parmi les 9300 agents qui seront formés d’ici 2020 il y a :

  • 1800 agents assurant des missions d’escale (accueil et information en gare)
  • 1800 agents du service commercial train (chefs de bord)
  • 2100 agents de la Surveillance Générale (SUGE)
  • 3600 vendeurs

Une formation de deux jours a été créé pour les agents par la Direction de l’Accessibilité en partenariat avec L’Université des Services SNCF et les neuf associations de personnes en situation de handicap partenaires.

L’objectif principal de cette formation est la sensibilisation des agents aux 5 grands types de handicap (visuel, auditif, moteur, psychique et intellectuel), ainsi qu’aux attentes et besoins spécifiques qui y sont liés.

C. L’accessibilité de l’information des voyageurs.

Faciliter l’accès à l’information sur les transports publics suppose le déploiement d’informations dynamiques visuelles et sonores en gare et à bord des trains, la mise en place d’une signalétique adaptée, et bien évidemment une information digitale accessible à tous grâce à des interfaces adaptées aux différents handicaps (déficient visuels, dyslexiques intellectuels, tétraplégiques). Sur ce dernier point, le groupe SNCF s’engage dans le SDNA pour développer l’accessibilité des sites nternet gares-sncf.com, voyages-sncf.com, accessibilite.sncf.com et de l’appli « SNCF ».

AccessiWeb a récemment décerné au site accessibilite.sncf.com le label « AA/niveau argent » qui atteste de la conformité de ce dernier avec le référentiel général d’accessibilité des administrations (RGAA).

À qui profitent ces aménagements ?

  • La France compte 12 millions de personnes handicapées. 5 millions d’entre-elles prennent chaque année le train en toute autonomie
  • La France compte 805 000 femmes enceintes et 2 millions de parents qui se déplacent chaque année avec une poussette y compris à bord de nos trains.
  • La France compte 25% de personnes âgée de 60 ans et plus. SNCF fait voyager 21% (lignes TGV) et 25% (lignes régionales) de seniors de 60 ans et plus sur ses lignes. D’autre part, 830 000 clients SNCF disposent d’une carte d’abonnement Senior+.

Un schéma s’inscrivant dans un cadre législatif précis.

La Loi du 11 février 2005 pour l’Egalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, dite loi Handicap, a instauré le principe d’accessibilité généralisée quel que soit le type de handicap. En septembre 2014, la Loi Handicap a été complétée par une nouvelle ordonnance afin de donner aux autorités organisatrices de transports la possibilité de poursuivre la mise en accessibilité de leurs réseaux ferroviaires jusqu’en 2024, en déposant un nouveau schéma directeur baptisé Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP). Par délégation de l’État, SNCF a élaboré le SDA Ad’AP National relatif aux services ferroviaires nationaux c’est-à-dire les gares desservies par TGV et INTERCITÉS.

En réponse à la loi de 2005 et jusqu’en 2015, 638 gares ont déjà fait l’objet d’opérations de mise en accessibilité, pour un montant de 620 millions d’euros, des 3 000 gares et haltes du réseau ferré national.

Le nouveau schéma national Ad’AP permettra d’aller encore plus loin en rendant accessibles 160 gares nationales TGV et Intercités supplémentaires.

Les vingt régions françaises (hors Corse et avant la fusion administrative des régions) en tant qu’autorités organisatrices des transports régionaux ont pris des engagements semblables dans le cadre de leur propre schéma régional d’accessibilité (Ad’AP 2016-2024). Elles se sont engagées à rendre accessibles 370 gares qui accueillent des dessertes TER. En Ile-de-France, 209 gares Transilien sont également concernées par ces opérations de travaux.

Retrouvez l’actualité de la Direction de l’Accessibilité sur : www.accessibilite.sncf.com
accessibilite@sncf.fr

Retrouvez l’actualité du groupe SNCF sur : http://www.sncf.com/fr/presse/a-la-une

Twitter : @SNCF_infopresse

SNCF organise la 2e édition du forum Access Solutions

Novembre 2016

Quelles solutions, quels services amélioreront demain les déplacements et l’accessibilité des transports afin de rendre le voyage des personnes à mobilité réduite plus simple et plus agréable grâce au numérique ?

Le 1er décembre 2016, à l’occasion de la 2e édition du Forum Access Solutions, 15 start-ups créatives présenteront leur solution pour améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite, grâce au numérique.
Qui sont-elles ? Quelles solutions proposent-elles ?

Elles s’appellent AudioSpot, Avamétrie, Avencod, Challenging Solutions, Géonomie, Handibooking, Handisco, Handivalise, Mobalid, Olgo, O’Way, Pick Out, Picto travel, PMR Street et T-Jack et proposent des plateformes collaboratives, un robot mobile, un service de diffusion géo localisée, un guidage multimodal, un réseau social, un dispositif avec boucle à induction magnétique, un hébergement adapté et des moteurs de recherche …

En présence de Monsieur Jean-Vincent Placé, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification et de Madame Brigitte Thorin, Déléguée ministérielle à l’Accessibilité, Olivier Jeannel fondateur de RogerVoice, Audrey Sovignet, fondatrice de I Wheel Share et Charlotte de Vilmorin créatrice de Wheeliz nous raconteront comment SNCF leur a permis de grandir et de lever des fonds. L’occasion aussi pour l’une d’entre elle de signer un contrat en direct avec Franck Gervais, Directeur Général de Voyages-sncf.com.

Ces entrepreneurs sociaux seront également là pour échanger en B to B avec des représentants des activités du groupe SNCF, les associations représentatives de personnes handicapées, des journalistes, d’autres grandes entreprises ayant une politique d’accessibilité volontaire et des business angels.

SNCF organise le 1er forum Access Solutions

Novembre 2015

Quelles solutions, quels services amélioreront demain les déplacements et l’accessibilité des transports afin de rendre le voyage des personnes à mobilité réduite plus simple et plus agréable ?

Système d’orientation par GPS pour personnes aveugles et malvoyantes ; applications permettant aux voyageurs sourds ou malentendants de transformer en texte des annonces sonores ou vidéo ; service de transport accompagné et à la demande, pour boucler son voyage de bout en bout ; site de location de voitures aménagées entre particuliers pour les personnes en fauteuil ; impression numérique pour la fabrication d’objets tactiles et de plans en 3D ; vêtements connectés ; appli permettant de traduire les messages de secours des pompiers, médecins, policiers, en différentes langues y compris en langue des signes…

Elles s’appellent Angéo, Authôt, Auticiel, Citizen Mobility, Coach Autonomy, Deafi, Faciligo, Facil’iti, Grizz, Hopways, I Wheel Share, Phitech, RogerVoice, Trad 112, TRI-D ou Wheeliz

Créées par une nouvelle vague d’entrepreneurs sociaux, ces start-ups n’ont qu’un but : améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap et des seniors en répondant à leurs besoins de mobilité.

En marge de la journée mondiale pour les personnes handicapées et de la 29e édition du Téléthon, la Direction de l’Accessibilité de SNCF et SNCF Développement, organisent le 1er décembre 2015, le Forum Access Solutions. La première édition de ce forum réunira une vingtaine de start-ups qui auront 3 minutes pour convaincre le public.

En présence de Madame Ségolène Neuville, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion et de Madame Marie Prost-Coletta, Déléguée ministérielle à l’Accessibilité, trois « Jeunes Pousses » se verront remettre une récompense par SNCF à l’issue des présentations en directes.
Ces entrepreneurs sociaux seront également là pour échanger en B to B avec des représentants des activités du groupe SNCF, les associations représentatives de personnes handicapées, des journalistes, d’autres grandes entreprises ayant une politique d’accessibilité volontaire et des business angels.

À propos de SNCF

SNCF est l’un des premiers groupes mondiaux de transport de voyageurs et de logistique marchandises avec 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires attendu en 2015, dont 27% à l’international. Avec son socle ferroviaire français et riche de son expertise d’architecte de services de transport, le Groupe emploie plus de 240 000 salariés dans 120 pays. Son objectif est d’être la référence d’excellence mondiale des services de mobilités et de logistique.

Organisé en 3 EPIC (Établissement Public Industriel et Commercial), SNCF couvre 5 métiers : SNCF Voyageurs (transport public régional et interrégional, mass transit, transport moyenne et grande distances dont international, distribution et gestion et développement des gares françaises). Keolis (mass transit- transports publics en Europe et dans le monde), SNCF Logistics (transport et logistique de marchandises), SNCF Réseau (gestion et exploitation du réseau ferroviaire français) et SNCF Immobilier (gestion et valorisation des actifs immobiliers et fonciers.
www.sncf.com

SNCF s’engage pour l’Accessibilité

Septembre 2015

160 gares, 820 millions d’euros

En déposant, aujourd’hui, son nouveau Schéma Directeur National d’Accessibilité - Agenda d’Accessibilité Programmée (SDNA Ad’AP) auprès du ministère des Transports, SNCF donne un nouvel élan au programme de mise en accessibilité des installations ferroviaires nationales.

Personne en fauteuil roulant ou malvoyante, parents avec poussette, personne âgée ou à mobilité réduite, touristes se déplaçant avec leurs valises : parce que l’accessibilité répond au besoin de mobilité du plus grand nombre, ce schéma décrit les différentes étapes nécessaires pour rendre accessibles les 160 points d’arrêts nationaux définis par arrêté ministériel. Cela représente un investissement de 820 millions d’euros sur 9 ans.

Un travail concerté entre SNCF, l’État et les associations

L’intérêt de ce schéma est de couvrir l’ensemble du périmètre de la chaine de transport ferroviaire d’intérêt national, c’est-à-dire à la fois le bâtiment voyageurs, l’accès aux quais, les quais, les services (équipement de vente, informations aux voyageurs, formation du personnel…) et le matériel ferroviaire concernés. Ce rapport de 150 pages fait donc la synthèse des engagements de quatre grands maitres d’ouvrage du nouveau groupe public ferroviaire : SNCF Réseau, Gares & Connexions, Voyages SNCF, TER/INTERCITÉS.

Il rend compte les engagements pris par chacun, année après année, jusqu’en 2024. L’élaboration du document est le résultat de plusieurs mois d’échanges entre l’État, SNCF et les associations nationales représentatives des personnes handicapées et à mobilité réduite.

Respect de la législation

La loi du 11 février 2005 relative à l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, dite loi Handicap, a été complétée par l’ordonnance du 26 septembre 2014 instaurant les Agendas d’Accessibilité Programmée.

Le dépôt d’un Ad’AP avant le 27 septembre 2015 permet de poursuivre la dynamique d’accessibilité pour tous les propriétaires et gestionnaires d’établissements recevant du public ou d’installations ouvertes au public.

Par délégation de l’État, SNCF a pris la responsabilité d’élaborer le SDA Ad’AP National relatif aux services ferroviaires nationaux.

Planning

  • Octobre 2015 - mars 2016 : À l’issue du dépôt du SDNA Ad’AP par SNCF, le ministère des Transports et les Préfectures de région ont 6 mois pour l’instruire et faire d’éventuelles remarques ou demandes d’information.
  • Fin mars 2016 : signature officielle du schéma par le ministre des Transports et les deux Présidents de SNCF Réseau et SNCF Mobilités.
  • Mars 2017 : bilan d’étape sur la mise en œuvre du schéma.

Un maillage territorial coordonné

Tandis que SNCF s’est engagée à rendre accessible 160 points d’arrêts ferroviaires de dimension nationale, les vingt régions françaises (hors Corse) en tant qu’Autorités Organisatrices des Transports prennent des engagements semblables dans le cadre de leur propre Schéma Régional d’Accessibilité Ad’AP.

Au total, en France, 737 points d’arrêts (gares + quais + services) sont donc concernés par l’ensemble de ces schémas dont 160 relevant du SDNA (Schéma Directeur National d’Accessibilité), 209 du SDRA (Schéma Directeur Régional d’Accessibilité) de l’Île-de-France et 370 dans le cadre des autres schémas régionaux.

Retrouvez l’actualité de la Direction de l’Accessibilité sur :

Retrouvez l’actualité du groupe SNCF sur : http://www.sncf.com/presse/a-la-une
Twitter : @SNCF_infopresse