Imprimer

Schéma Directeur d’Accessibilité des Services Ferroviaires Nationaux - Point de situation à 1 an

Suite à l’ordonnance n°2014-1090 du 26 septembre 2014, le Groupe public ferroviaire (GPF) a préparé pour le compte de l’État le Schéma Directeur d’Accessibilité des services ferroviaires nationaux – Agenda d’Accessibilité Programmée (SDNA Ad’AP).

Il a été déposé pour instruction le 25 septembre 2015, et approuvé par arrêté du 29 août 2016 paru au Journal officiel de la République française du 18 septembre 2016.

Comme indiqué à l’article L1112-2-2 du Code des transports, et précisé dans l’arrêté du 29 août 2016, le délai de mise en œuvre du SDNA Ad’AP court à compter de la date de publication au Journal officiel de l’arrêté valent approbation du schéma, et sur une période de trois fois trois ans.

Ainsi le SDNA Ad’AP s’étend sur la période 18 septembre 2016 – 18 septembre 2025.

Le premier point d’étape réalisé un an après la validation par arrêté ministériel du SDNA Ad’AP met en évidence un bilan positif des actions menées par le groupe public ferroviaire, dans la droite ligne des engagements pris.

  • S’agissant des travaux de mise en accessibilité des gares, 35 des 158 points d’arrêts prioritaires et complémentaires visés dans le SDNA Ad’AP offrent désormais une accessibilité totale du parvis jusqu’aux quais. Ces opérations travaux ont mobilisé sur la seule année 2016, plus de 30 millions d’euros d’investissement, aux bornes du GPF.
  • En matière de formation du personnel ou d’information aux voyageurs, les deux autres piliers structurant le SDNA Ad’AP, de belles avancées sont également à mettre à l’actif du GPF. Sur les 10 900 agents au contact avec le public, 4586 sont désormais formés à la prise en compte des besoins spécifiques des voyageurs handicapés et à mobilité réduite. Quant à l’information des voyageurs, tous les efforts sont concentrés pour renforcer l’accessibilité numérique des sites web et applications pour smartphone majeurs du GPF.
  • Pour une chaîne de transport accessible de bout en bout, le matériel roulant a également vu son niveau d’accessibilité progresser grâce à l’achat de rames neuves disposant d’un niveau d’équipement supérieur pour plus de confort à bord et à des programmes de rénovations structurants sur du matériel en exploitation.
  • Enfin, les efforts du groupe public ferroviaire pour faciliter l’accès au transport de tous les usagers, ont permis d’enregistrer en 2016, une augmentation significative (+6,6 %) du volume des prestations d’assistance visant à accompagner les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite jusqu’à leur place dans le train. Au-delà de ce service d’assistance régulièrement plébiscité par les utilisateurs, il faut y voir un engouement grandissant des personnes handicapées ou à mobilité réduite pour les voyages en train.