Imprimer

Sommaire

À la découverte des nouvelles gares Besançon Franche-Comté TGV et Belfort-Montbéliard TGV

Le 1er décembre, le Président de SNCF, Guillaume Pepy, accompagné de Sophie Boissard, Directrice Générale de Gares & Connexions, a inauguré les deux nouvelles gares éco-conçues de Besançon Franche-Comté TGV et Belfort-Montbéliard TGV. Chacune de ces gares accueillera plus d’un million de voyageurs et offrira une intermodalité complète avec les trains TER, le bus, l’automobile et le vélo. Mais surtout, ces gares illustrent les progrès réalisés en matière d’accessibilité des gares aux voyageurs handicapés ou à mobilité réduite.

Un accès facilité et adapté aux différents types de handicap

Dès l’entrée sur le site de ces gares, une signalétique permet d’orienter les personnes en situation de handicap vers les parkings dédiés. Les architectes ont pris le parti de privilégier les zones de parkings contiguës à ces gares pour faciliter le déplacement des personnes en situation de handicap.

Afin d’améliorer le cheminement, le repérage et la localisation dans la gare des voyageurs non voyants, des équipements on été mis en place :

  • Des bandes podotactiles de guidage ainsi que des balises sonores d’information et d’orientation ont été installées.
  • On trouve également sur les mains courantes des escaliers des informations en braille et en relief.
  • Des bandes d’éveil de vigilance ont été mises en place sur les paliers hauts des escaliers fixes.
  • Les premières et dernières contre marches des escaliers fixes sont par ailleurs mises en contraste et les peignes des escaliers mécaniques peints.
  • Une vitrophanie à double hauteur des portes vitrées est conçue pour empêcher les heurts, non pas seulement pour les personnes de petite taille mais également pour les enfants et les distraits.
  • Enfin les tableaux de commande des ascenseurs sont sonorisés pour indiquer les différents niveaux et marqués en braille ainsi qu’en relief.

Pour la gare de Belfort, la rampe aux environs de 10 % permet aux personnes munies de valises à roulettes ou de poussettes d’emprunter ce cheminement en délestant ainsi les ascenseurs pour les personnes en fauteuil roulant qui en ont un réel besoin.

Pour permettre une meilleure visibilité des informations pour les personnes malvoyantes, SNCF a prévu dans les deux gares la mise en place d’écrans plats de taille importante avec des couleurs contrastées.

Des panneaux de signalétique complétés par des pictogrammes plus grands et limités aux services essentiels ont par ailleurs été installés.

Des pictogrammes illustrant les différents types de handicap ont également été mis en place. Les personnes malentendantes appareillées trouveront ainsi l’indication de la présence de boucles à induction magnétiques dans les espaces d’attente et sur les guichets pour les isoler des bruits parasites de la gare et faciliter le dialogue avec les agents.

Les annonces d’urgence seront par ailleurs doublées par des flashs lumineux dans les sanitaires ou dans les salles d’attente isolées.

Des applications pour les personnes avec des difficultés visuelles et auditives au-delà des équipements règlementaires

Au-delà des équipements réglementaires que SNCF se doit de mettre en place dans les gares pour les personnes à mobilité réduite, Gares & Connexions souhaite par les deux applications « Jade » et « balise bluetooth » offrir aux personnes ayant des difficultés visuelles et sonores des informations sur leur voyage.

  • Jade est une « hôtesse virtuelle » à destination des personnes sourdes et malentendantes qui traduit en Langue des Signes Française (LSF) les messages sonores diffusés en gare tels que le départ des trains et les informations conjoncturelles. Ces messages sont relayés en texte sur le même écran en utilisant la police de caractère « Achemine ».
  • Les « balises Bluetooth » permettent quant à elles de traduire en fichier « audio » les informations des écrans par l’intermédiaire d’une télécommande ou d’un téléphone portable.

Un confort d’usage pour tous

Les deux nouvelles gares TGV sont évidemment également conçues pour faciliter l’accueil et l’accès aux trains des personnes âgées.

Les solutions retenues concourent ainsi pour la plupart à favoriser le confort d’usage des déplacements des voyageurs dans la gare. Elles diminuent leur stress et leur procurent un sentiment de sécurité en facilitant leur repérage et leur orientation dans l’enceinte de la gare.

Une collaboration fructueuse avec les associations représentant les personnes handicapées

L’aménagement de ces gares en terme d’accessibilité répond à l’ensemble des objectifs et ambitions fixés par la politique d’accessibilité des gares.

Ces aménagements sont en cohérence avec les autres aménagements déjà mis en place dans des gares accessibles.

Enfin ces derniers, tout comme les équipements prévus dans ces gares, sont issus du travail collaboratif entre les associations représentatives des différents types de handicap, de la Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés (DAVH) et de Gares et Connexions (G & C). Ces solutions soulignent ainsi la volonté du groupe de disposer d’équipements accessibles et utiles à tous les voyageurs.

Un aménagement des gares existantes

L’ouverture de ces deux nouvelles gares accessibles s’accompagne également de l’aménagement de neuf gares existantes. Réalisé en concertation avec les Autorités organisatrices du transport régional, il doit permettre de favoriser l’accessibilité et l’intermodalité.

Les gares de Besançon Viotte, Lons Le Saunier, Vesoul, Belfort, Montbéliard, Dijon, Chalon-sur-Saône, Mâcon et Mulhouse sont concernées par ce projet.