Imprimer

Sommaire

L’intermodalité au service
des voyageurs handicapés !

L’intermodalité est un concept qui consiste à allier plusieurs modes de transports (bus, train, tram…) au cours d’un même déplacement, à utiliser différents types de véhicules pour se rendre d’un point de départ à un point d’arrivée. Elle est liée, de fait, à la complémentarité des différents acteurs du déplacement.

L’intermodalité est un concept qui consiste à allier plusieurs modes de transports (bus, train, tram…) au cours d’un même déplacement, à utiliser différents types de véhicules pour se rendre d’un point de départ à un point d’arrivée. Elle est liée, de fait, à la complémentarité des différents acteurs du déplacement. Derrière ce terme un peu abstrait se cachent les notions de praticité et de simplicité au cours d’un voyage empruntant plusieurs modes ou réseaux d’où l’importance d’inclure les critères d’accessibilité dans ce cheminement.

L’intermodalité et l’accessibilité dans les textes…

La loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » apporte des évolutions fondamentales pour répondre aux attentes des personnes handicapées. Elle pose clairement le principe de la continuité de la chaîne du déplacement, qui comprend le cadre bâti, la voirie, les aménagements des espaces publics, les systèmes de transports et leur intermodalité.

Pouvoir descendre de son train, sortir de la gare et se rendre sans difficulté jusqu’à une station de tramway ou un arrêt de bus, c’est ainsi que tous les voyageurs imaginent le voyage de demain et c’est dans ce contexte que SNCF et ses partenaires oeuvrent à associer intermodalité et accessibilité. En effet, l’intermodalité est une des solutions développées par le groupe SNCF pour répondre aux attentes de ses voyageurs handicapés. Le savoir faire et la complémentarité des différents acteurs du déplacement permettent de travailler sur une intermodalité adaptée pour que les personnes handicapées puissent entreprendre un voyage ou de simples déplacements quotidiens grâce à une chaîne de transport qui leur soit accessible.

Des réalisations concrètes en termes d’intermodalité accessible…

Services collectifs à la demande, véhicules aménagés, équipements facilitateurs, services d’assistance,… sont autant de solutions complémentaires qui permettent aux personnes handicapées d’utiliser plusieurs modes de transports au cours d’un même voyage.

Pour mettre en œuvre une intermodalité accessible performante, SNCF s’appuie sur ses filiales. Un partenariat entre SNCF, KEOLIS et EFFIA, au sein d’un groupement d’intérêt économique, le GIE Inter’Actions, a permis de parfaire la synergie entre les différents modes de transports.

En effet, KEOLIS est spécialiste des métros automatiques, des tramways et gestionnaire du premier parc de bus et de cars, alors qu’EFFIA est spécialisé dans la gestion des points d’intermodalité, la prise en charge de la relation clients et l’assistance aux acteurs du transport.

Plusieurs réalisations peuvent illustrer cette thématique :

D’une part l’intermodalité accessible se traduit par la coopération entre SNCF et ses filiales.

A Bordeaux par exemple, le service Mobibus de KEOLIS, disponible sur l’agglomération bordelaise, permet aux personnes handicapées de se déplacer facilement. Ce service dispose d’un parc de véhicules aménagés spécialement pour les recevoir. Planchers plats rétractables et rampes d’accès amovibles permettent aux personnes en fauteuil roulant un accès facilité aux bus. Les chauffeurs formés à l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées peuvent alors venir chercher les bénéficiaires directement à leur domicile pour les conduire jusqu’à la gare. Il en est de même en gares de Lyon Perrache et Lyon Part Dieu, à travers le service Optibus. De plus le parc de véhicules d’Optibus est complété, en heure de pointe, par des véhicules taxi aménagés.

D’autre part, l’intermodalité accessible se traduit par des aménagements et équipements en gare permettant aux voyageurs handicapés de cheminer sans contrainte depuis et vers d’autre mode de transport.

En effet, pour Gares et Connexions, la volonté est de pouvoir proposer des cheminements accessibles depuis l’entrée sur un site jusqu’à un point d’accueil, en toute autonomie et quel que soit le type de handicap. Cela se traduit par la prise en compte d’aménagements dédiés au niveau des différentes déposes taxis, minute, mais également gare routière, quais de tramways, en s’assurant que les cheminements menant jusqu’au point d’accueil soient pourvus d’une signalétique, compréhensible et lisible.

Par exemple, en gares de Lille Europe et Lille Flandres, les voyageurs handicapés ont la possibilité d’emprunter les lignes 1 et 2 du métro, rendues totalement accessibles : des ascenseurs permettent d’accéder de la gare jusqu’aux quais et les rames sont accessibles de plain-pied. Par ailleurs les personnes non voyantes disposent d’annonces sonores pour pouvoir se repérer dans les rames et stations de métro. Les sols aux abords des escaliers et des quais disposent de bandes d’éveil de vigilance : système podotactile dont l’unique fonction est de signaler un danger et un risque de chute. Dès sa détection, elle invite la personne aveugle ou malvoyante à s’arrêter et à analyser la situation devant laquelle elle se trouve.

En gare de la Baule, des bandes podotactiles de guidage marquées par une succession régulière de lignes en relief indiquent un parcours au sol pour permettre aux personnes non voyantes de se diriger du quai, en passant par le hall, jusqu’à la gare routière, où bus et taxis sont à disposition des voyageurs. Elles sont relayées par des balises sonores qui diffusent des messages pour aider les personnes aveugles dans leur déplacement. Ce type de cheminement podotactile entre 2 espaces d’accès à des réseaux de transports en commun se met en place dans d’autres gares, comme à Perpignan par exemple.

SNCF propose également différents services d’assistance pour faciliter le déplacement de ses voyageurs handicapés. Par exemple, les accompagnateurs du service Domicile-Train peuvent vous accompagner en voiture jusqu’à la gare où ils vous aideront à vous installer à bord du train. De même la région Lorraine et SNCF ont confié à EFFIA la gestion du service Accès TER Metrolor, qui offre aux personnes à mobilité réduite un service d’accueil en gare et à bord des trains. Formés en amont aux différents handicaps, les conseillers proposent une prise en charge adaptée aux besoins de chacun. Ils assurent également la liaison avec le personnel des 29 gares où le dispositif est proposé. Une fois en gare, ils peuvent également vous accompagner jusqu’à votre point de rendez vous, une borne de taxi ou jusqu’au parking où votre accompagnateur vous attend.

SNCF assure les déplacements de millions de personnes et s’applique avec détermination à trouver des solutions adaptées à chaque problématique de déplacement. Pour construire cette mobilité durable, ses équipes œuvrent au quotidien pour offrir à tous des transports performants, fluides et accessibles.