Imprimer

Sommaire

L’UNISDA, porte-parole des personnes sourdes et malentendantes en France

Créée en 1974, l’Unisda fédère les principales associations nationales représentatives de personnes sourdes ou malentendantes et les représente auprès des pouvoirs publics.

En France, près de 5 millions de personnes déclarent présenter un déficit auditif, parmi lesquels 450 000 déficients auditifs sévères ou profonds. Ces chiffres permettent de saisir l’enjeu représenté, entre autres, par la question de l’accessibilité dans les lieux publics.

Logo de l'Unisda
L’Unisda (Union Nationale pour l’Insertion Sociale des Déficients Auditifs) défend le droit des personnes sourdes ou malentendantes d’accéder à l’autonomie et d’exercer leur rôle de citoyen. Porte-parole du comité d’entente des associations représentatives de personnes handicapées et de leurs familles, l’Unisda intervient également auprès du Conseil Consultatif des Personnes Handicapées et à Mobilité Réduite créé en février 2006 par SNCF. Au sein de cette structure, l’Unisda participe à ce processus d’échange et d’écoute pour permettre une meilleure accessibilité des gares, des trains et des services proposés par SNCF.

L’Unisda se mobilise depuis plusieurs années pour le développement de l’accès des personnes sourdes ou malentendantes au téléphone par les Centres Relais Téléphoniques. Elle y a consacré le 23 janvier 2009 un congrès intitulé « Allô, je vois ! » pour faire connaître la définition de l’accessibilité téléphonique et les objectifs de qualité à viser.

L’Unisda partenaire de SNCF

Récemment, l’Unisda et SNCF ont travaillé en étroite collaboration sur un projet d’envergure qui consiste en l’utilisation d’un Centre Relais pour permettre aux personnes sourdes ou malentendantes d’être mises en relation avec le centre de service par l’intermédiaire d’une plateforme d’interprètes ou de techniciens de l’écrit, pour acheter un billet et/ou réserver une prestation d’accueil et d’accompagnement « Accès Plus ». L’Unisda a, entre autres, insisté sur la qualification, la formation et la compétence dont devaient faire preuve les professionnels de la communication accessible.

Déjà en 2000, pour pouvoir mieux satisfaire les attentes de ses clients, SNCF a sollicité l’Unisda pour tourner un film destiné à sensibiliser son personnel d’accueil aux difficultés des personnes sourdes ou malentendantes.

Ces initiatives soulignent l’importance du travail de concertation et de dialogue entrepris par SNCF avec les associations nationales représentatives des personnes handicapées, afin de prendre en compte leurs besoins réels.