Imprimer

Sommaire

L’accès des voyageurs en fauteuil roulant
un exercice du simulateur Francilien

Afin de familiariser les agents de conduite au matériel roulant particulier que constitue le Francilien, un simulateur a été mis en place. Ce simulateur comprend notamment des comble lacunes pour permettre l’accès à bord des voyageurs handicapés et à mobilité réduite. Mais pour palier les cas potentiels d’anomalies, des solutions alternatives ont été prévues, elles font également l’objet de simulations.

Afin de familiariser les agents de conduite au matériel roulant particulier que constitue le Francilien, un simulateur a été mis en place. Ce simulateur comprend notamment des comble lacunes pour permettre l’accès à bord des voyageurs handicapés et à mobilité réduite. Mais pour palier les cas potentiels d’anomalie, des solutions alternatives ont été prévues, elles font également l’objet de simulations.

Un simulateur à grandeur réelle

Le Francilien est à l’heure actuelle le train le plus accessible de France grâce, notamment, à ses portes extralarges, à son plancher plat intégral et ses « mini passerelles automatiques  » appelées également comble lacunes destinées aux personnes en fauteuil roulant. Ces comble lacunes permettent de supprimer le vide entre le train et le quai. Lorsque le quai est au même niveau que le plancher du train, le comble lacune se déploie automatiquement dans les voitures situées à l’extrémité du Francilien.

Les conducteurs peuvent cependant être amenés à isoler un comble lacune en cas d’anomalie et à aider une personne en fauteuil roulant à monter ou descendre à bord du train. Pour ce faire, une rampe mobile située en cabine a été prévue.

Mais pour être sûr de l’efficacité de l’intervention et de la réactivité des agents de conduite en cas d’anomalie, un simulateur a été prévu. Celui-ci, construit à l’échelle 1 dans le centre de formation Francilien à Saint Ouen, est ainsi opérationnel depuis octobre 2010. Il permet des exercices pratiques inenvisageables sur des trains en circulation.

Former les conducteurs aux aléas du matériel

photo d'un train francilien
Le simulateur permet de former les agents de conduite à être réactifs en cas d’anomalie en offrant rapidement de l’assistance à un voyageur en situation de handicap en difficulté. Le conducteur, prévenu de l’anomalie, peut ainsi déployer la rampe mobile pour un voyageur en fauteuil roulant qui voudrait monter ou descendre du train. Pour que cette formation soit bénéfique sur le long terme, un rappel tous les trois ans est prévu pour actualiser les connaissances et réflexes des agents de conduite.

Le déploiement d’un simulateur et de formations spécifiques complémentaires pour l’accès au train des personnes handicapés et à mobilité réduite illustre le souci de la qualité de service de SNCF, particulièrement pour ses clients en situation de handicap.