Imprimer

Sommaire

TGV Sud-Est est rénové

En juillet dernier, SNCF a présenté aux associations nationales de personnes handicapées la nouvelle rame TGV Sud-Est rénovée. Cette rénovation souligne la volonté du groupe de rendre son matériel roulant accessible aux personnes en situation de handicap, qu’il s’agisse de l’acquisition de nouveaux trains ou de la rénovation de rames plus anciennes telles que TGV Sud-Est.

En juillet dernier, SNCF a présenté aux associations nationales de personnes handicapées la nouvelle rame TGV Sud-Est rénovée. Cette rénovation souligne la volonté du groupe de rendre l’ensemble de son matériel roulant accessible aux personnes en situation de handicap, qu’il s’agisse de l’acquisition de nouveaux trains ou de la rénovation de rames plus anciennes telles que TGV Sud-Est.

Des toilettes universelles accessibles à tous

Intérieur de toilettes accessibles
Les toilettes se situent à droite d’un couloir suffisamment large pour laisser passer un fauteuil, depuis la porte d’entrée.
Elles disposent de barres d’appui des deux côtés ainsi qu’en face.
Un bouton SOS est situé à gauche des toilettes et l’autre est disposé plus bas, en face.
En face de la porte se situent le miroir et la poubelle ainsi qu’un lavabo directement à droite de l’entrée.

Plusieurs nouveautés ont été intégrées à la rame rénovée. Des toilettes universelles ont été mises en place. Plus spacieuses, elles disposent de barres d’appui pour les personnes en fauteuil pour se transférer, de deux boutons SOS, d’un miroir facilitant la sortie, d’une serrure tactile et enfin d’indications en braille et en relief. Les agents de bord peuvent désormais entrouvrir manuellement les portes de ces toilettes, sans porter un regard à l’intérieur, afin d’avertir un voyageur déficient auditif par exemple d’un éventuel incident.

Les représentants des associations en fauteuil roulant ont apprécié la facilité d’accès aux toilettes depuis la plateforme ainsi que depuis la salle, et ce même avec un fauteuil électrique, aboutissement du travail commun lors de l’opération Train Laboratoire de 2009.

Un espace agrandi pour les voyageurs en fauteuil roulant

On trouve aussi à bord du train un espace plus conséquent pour les utilisateurs de fauteuil roulant comportant plus de places qu’auparavant, à savoir trois, voire six en l’absence d’accompagnateurs et lorsque les personnes peuvent se transférer. Cet aménagement répond à une demande récurrente des voyageurs en fauteuil roulant. Des espaces ont par ailleurs été dédiés au rangement des fauteuils pliables. Enfin, les utilisateurs de cet espace bénéficient également de tables avec une barre d’appui facilitant le transfert.

Des progrès en matière de confort et de signalétique

La fonctionnalité des boutons de contrôle de siège (position inclinée, appui lombaire en première classe) est désormais illustrée par des pictogrammes. Des liseuses ont également été installées, un glissement du doigt sur le bouton permet de les allumer ou de les éteindre.

Les espaces de rangement au dessus des sièges ont en outre été rendus transparents et la signalétique du train a été refaite sur le modèle de celle de la gare. Le numéro des places a été grossi et se trouve désormais au dessus des sièges, ce qui les rend plus facilement repérables. Enfin des appuie-mains ont été rajoutés sur les sièges.

Un retour constructif des associations

Les représentants d’associations qui ont pu visiter TGV étaient globalement satisfaits de l’ensemble de la rame et de ses équipements. Cette visite leur a donné l’occasion de faire part directement de leurs remarques, remarques qui seront ultérieurement étudiées par le groupe. En fonction des retours, certains points pourront être revus pour les rénovations qui feront suite à ce prototype.

Crédit photos : Jean-Jacques d’Angelo