Imprimer

Sommaire

Éditorial

Le service Accès Plus célèbre ses cinq ans et j’ai le plaisir, à cette occasion, d’ouvrir la lettre de l’accessibilité SNCF spéciale Anniversaire.

Comme pour tout projet relevant de l’accompagnement des personnes à mobilité réduite, l’Association des Paralysés de France que je préside a été particulièrement attentive, depuis plusieurs années, à la mise en place et au développement de ce service SNCF.

Chaque jour, les personnes handicapées effectuent des gestes naturels, des gestes simples que les infrastructures non accessibles peuvent rendre difficiles et épuisants. Le voyage en train en fait partie ; c’est pourquoi nous attendions, de la part de cette entreprise, un réel effort et je ne peux que saluer la création du service Accès Plus dédié à l’accueil et à l’accompagnement.

Nous savons que la mobilité réduite des personnes handicapées peut être compensée par des aides qui contribuent à rendre à ces personnes leur autonomie. Ce principe de compensation ainsi que celui d’accessibilité, tout aussi important, ont été consacrés par la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, loi dont l’application est particulièrement chère à notre association.

Dans ce cadre et en collaboration avec les associations, dont l’APF, le groupe SNCF tend à développer une politique d’accessibilité innovante afin de rendre l’environnement ferroviaire et ses équipements de plus en plus accessibles à tous. Ce changement est indispensable.

Des améliorations sont constatées chaque jour même si l’objectif est bien évidemment d’envergure et que de nombreux progrès sont encore attendus. Le déploiement de services de qualité adaptés aux besoins spécifiques des voyageurs à mobilité réduite est l’un d’entre eux.

En ce sens Accès Plus a répondu à notre attente. Il est primordial que les personnes handicapées désirant voyager puissent prendre le train sans appréhension, sans angoisse et être sûres qu’une aide, qu’un service d’assistance performant leur seront apportés.

Le nombre croissant de prestations Accès Plus prouve que SNCF a su pallier les difficultés intrinsèques du système ferroviaire à l’origine de l’inquiétude d’un grand nombre de personnes handicapées. Ce service contribue ainsi à doter le transport ferroviaire, domaine vital pour la mobilité, d’une accessibilité universelle cruciale aux yeux des personnes handicapées que je représente.

Par ailleurs, les agents qui réalisent ces prestations adoptent, en plus des gestes métiers, une attitude attentionnée vis-à-vis de leur clientèle handicapée. Cet aspect relationnel est au cœur de nos préoccupations et la qualité des relations humaines entre les agents SNCF et leurs clients est particulièrement appréciée.

Les efforts doivent être poursuivis, et je remercie par avance SNCF de continuer sa démarche active en faveur de l’accessibilité pour tous

Je vous laisse à présent découvrir cette nouvelle lettre de l’accessibilité qui retrace l’histoire du service Accès Plus, en rappelle le fonctionnement et en tire un bilan tant quantitatif que qualitatif. Cette newsletter vous donnera également l’occasion de découvrir une nouvelle expérimentation : le centre relais. Enfin, Anaïs se penchera dans sa chronique sur un autre service, le service bagages à domicile et Cœur de métier s’intéressa cette fois aux missions du chef de produit Accès Plus.

L’APF poursuit par ailleurs sa collaboration avec SNCF pour faire du train un exemple d’accessibilité et du vivre ensemble.