Imprimer

Sommaire

Retranscription :
Cœur de métier
David Sanz-Herrero

Quelles sont vos missions au sein de la direction de l’innovation et la recherche SNCF ?

Je travaille à la Direction de l’Innovation et de la Recherche où j’anime une équipe dans le domaine des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Au delà de l’animation de cette équipe de recherche, j’anime l’Axe de Recherche « Services » qui est une structure transverse de l’entreprise dans laquelle participent une centaine de personnes de différentes entités. Aussi bien dans les branches, que dans les directions techniques que dans les filiales, autour de tout ce qui est innovation dans le domaine des services.

Parlez-nous de l’axe de recherche « services »

L’Axe de Recherche compte quatre groupes de travail.

  • Un autour du porte-à-porte : tout ce qui est service de mobilité depuis chez vous jusqu’à votre destination.
  • Un sur les espaces communicants : faire que les espaces communiquent avant qu’ils deviennent intelligents. Dans le futur, vous allez voir, les espaces vont devenir intelligents.
  • Le troisième groupe, c’est « Accessibilité pour tous » qui cible la prise en compte de besoins d’accessibilité dès la conception des services plutôt que de chercher à faire des services dédiés à l’accessibilité.
  • Et le quatrième groupe est un groupe qui cherche à animer, par une réflexion plus amont et sociétale, les autres groupes qui sont un peu plus techniques.

Quels sont les enjeux traités par le groupe Accessibilité pour tous ?

Parmi les enjeux traités par le groupe « Accessibilité pour tous », il y a la conception de services de mobilité accessibles, la conception des services d’aides et la conception des services qui viennent donner l’autonomie aux personnes.

Pouvez-vous citer des projets déjà menés en matière d’accessibilité ?

Parmi les travaux déjà menés au sein de la Direction de l’Innovation et de la Recherche, des travaux sur l’orientation des malvoyants en gare et à bord en utilisant des mécanismes de géolocalisation in-door, parfois utilisant la technologie Wifi, parfois en utilisant des technologies de type RFID pour savoir où l’on se trouve précisément et orienter la personne par une lecture sur téléphone portable.

Comment sont animés les groupes de travail dont l’accessibilité pour tous ?

Le groupe « Accessibilité pour tous » est animé en collaboration avec la Délégation à l’Accessibilité. Il y a un travail d’abord de conception du programme de recherche qui se fait en collaboration avec les branches. On travaille également avec les directions techniques SNCF pour proposer un programme de recherche pour les années à venir aux branches aux voyageurs. Elles décident, en fin d’année, du programme qui va être réalisé les années à venir et donc, en fonction de leurs priorités, elles vont lancer plutôt tel ou tel projet. Une fois que les branches aux voyageurs ont décidé d’intégrer dans leur programme de recherche un projet ; on va donner un cadre précis d’objectifs à ces projets et on les lance, on les mène à bien. C’est du pilotage de projet classique, sauf que, dans le domaine de l’innovation, il y a toujours un peu plus d’inconnu sur le résultat.