Imprimer

Sommaire

Les rames Intercités rénovées

Rendre accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite les rames qui font l’objet de rénovation est un objectif que s’est fixée SNCF et dans le sens duquel elle travaille depuis plusieurs années. Cette mise en accessibilité progressive se traduit, outre la création de nouveaux matériels roulants accessibles, par la rénovation des rames anciennes. Fin décembre a été mise en service la rame Intercités ex-Teoz rénovée : plus de confort et d’accessibilité ont été les maîtres-mots au cœur de cette rénovation.

Un projet, des acteurs

Le projet de rénovation des rames Intercités, Paris-Clermont Ferrand, a débuté en 2009. Ce projet a été initié et mis en œuvre par SNCF, exploitant pour l’Etat des trains d’Equilibre du Territoire (TET). Les critères d’accessibilité ont été pris en compte dès les premières phases du projet afin qu’ils soient pleinement intégrés à chaque étape du processus de rénovation.

Les usagers ont été impliqués dans la phase de réflexion, pour intégrer leurs attentes dans l’évolution du matériel. Des rencontres ont ainsi été organisées sur les lignes Paris-Clermont Ferrand et Paris-Toulouse pour recueillir les sollicitations des voyageurs. Mi-2010, a par ailleurs été mis en place, sur internet, un lieu d’échange pour les usagers, appelé « Ma communauté Teoz » où ceux-ci ont pu émettre leurs remarques sur toute question liée à la rame. Au total, ce sont 4 000 personnes qui ont émis un avis ou un commentaire sur la voie à prendre pour rendre les rames confortables et adaptées.

Les rames Intercités rénovées : plus de confort et plus d’accessibilité

La rame a été aménagée en alliant design, intuitivité et confort. L’accessibilité a également fait l’objet d’améliorations significatives.

Détail d'une place disposant d'une barre d'appui d'un bouton d'appel d'urgence

Le compartiment dédié aux personnes utilisant un fauteuil roulant a été reconçu pour permettre un cheminement simplifié. De nouveaux sièges ont été installés ainsi que des tables portefeuilles adaptées aux personnes à mobilité réduite. Ces tables sont équipées d’un bouton d’appel permettant de prévenir le chef de bord en cas de besoin.

Le confort et la sécurité des toilettes ont été améliorés : deux barres d’appui ont été ajoutées pour le transfert des personnes utilisant un fauteuil roulant, le bouton poussoir du savon a été remplacé et déplacé et la commande d’ouverture et de fermeture de la porte a été déplacée au niveau de cette dernière. Les personnes handicapées peuvent par ailleurs prévenir d’une difficulté grâce à deux boutons d’appel placés près de l’évier et près des WC.

Les contrastes des couleurs ont été renforcés pour une meilleure visibilité des fonctionnalités basiques (bouton, barre de sécurité, appuis mains situés sur les dossiers de sièges, commande…) afin de répondre aux besoins des personnes déficientes visuelles.

Nouvelle livrée extérieure avec porte d'accès contrastée

Par ailleurs, pour faciliter les déplacements pendant la marche du train, des barres d’appui ont été ajoutées dans l’ensemble des espaces communs du train : couloir de la voiture services, de la voiture à compartiments et de l’espace de convivialité et des appuis mains ont été ajoutés sur toutes les tables. La stabilité du train a été améliorée grâce au remplacement des amortisseurs et à la standardisation des suspensions. Dans les allées des salles voyageurs, les éléments de maintien ont été mis en contraste sur la partie supérieure des sièges. La pollution sonore du train a été réduite pour le confort de tous.

Quant à la signalétique, elle a été revue suite aux recommandations des associations de personnes handicapées et à mobilité réduite. On peut également noter une nouvelle livrée extérieure qui met en contraste les portes d’accès afin de faciliter leur repérage depuis le quai. Cette déclinaison de la nouvelle charte graphique de SNCF est plus lisible, plus simple et répond aux normes d’accessibilité européennes.

La première rame a été envoyée en rénovation en avril 2012. Elle a été mise en service en décembre 2012. La fin de la rénovation sur l’ensemble de la rame est à prévoir à l’horizon 2015.