Imprimer

Sommaire

Le site transilien.com
plus accessible est en ligne

Le site transilien.com vient d’être entièrement refait. Sa nouvelle version plus accessible est disponible en ligne depuis novembre 2012. L’accessibilité des contenus aux personnes handicapées a été un critère déterminant dans la mise en place de ce nouvel espace. L’accessibilité du web est un sujet complexe, mais incontournable à l’heure de l’ère digitale, où grand nombre de nos actions, recherches et requêtes requièrent l’utilisation d’Internet. Petit focus sur ce vaste sujet.

L’accessibilité du web, une nécessité

L’accessibilité est un facteur d’intégration sociale, professionnelle et culturelle. L’accessibilité de l’information numérique en est un des volets. C’est donc la volonté de SNCF de rendre ses sites internet accessibles : pour que chacun puisse accéder aisément à l’ensemble des contenus proposés. Un travail global de refonte de sites internet a d’ores et déjà été mis en place pour répondre progressivement à cette nécessité.

Le nouveau site Internet Transilien est en ligne

Avec 3,3 millions de visites par mois, transilien.com a montré son ambition de créer un espace consultable par tous. Le travail de refonte du site s’est appuyé sur des critères d’accessibilité qui prennent en compte les difficultés rencontrées par les personnes handicapées, telles que les personnes aveugles ou malvoyantes, lors de la consultation de sites internet.

Les critères sélectionnés s’appuient sur le RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations) et sur le référentiel créé par l’association BrailleNet. Cette association a créé le label Accessiweb qui récompense les sites dont le contenu est consultable par tous et qui a été créé en stricte correspondance avec les recommandations officielles, les WCAG 2.0 (Web Content Accessibility Guidelines). L’attribution de label se traduit par le respect de normes strictes, tant sur le texte, les images que le son.

Les critères d’accessibilité

Le site Transilien a déjà mis en place un grand nombre de ces critères dont voici quelques exemples :

  • Les contenus ne doivent pas être présentés sous une forme unique (texte, son, image). Par exemple, toute image doit avoir une alternative textuelle qui peut être comprise par un lecteur d’écran afin que les personnes déficientes visuelles puissent avoir accès au contenu des sites.
  • Le site doit pouvoir être utilisé sans souris, à l’aide du clavier seulement.
  • Le contraste du texte doit être suffisant par rapport à son arrière-plan afin que les personnes malvoyantes puissent avoir une lecture confortable.
  • Les fonctionnalités du site doivent se trouver au même endroit sur l’ensemble des pages afin de simplifier la compréhension de tous. Par exemple, la barre de recherche doit se trouver au même endroit sur chaque page. Cela permet une navigation fluidifiée pour tous.

L’audit du site est en cours de préparation avec Atalan, une société de conseil spécialisée dans l’accessibilité du web. Les préconisations et conseils qui en résulteront feront l’objet d’une étude de faisabilité en vue d’une possible intégration dans les prochaines versions .

SNCF et Transilien s’engagent pour l’accessibilité numérique afin de participer au développement d’une société inclusive.

Crédits photo : SNCF