Imprimer

Sommaire

Tests d’un monte-escaliers
dans les gares de Vierzon et Amboise

Un prototype de monte-escaliers a été testé dans les gares de Vierzon et Amboise durant 4 mois, de septembre à décembre 2012, afin de permettre aux personnes en fauteuil roulant d’accéder aux quais. L’expérimentation a été lancée conjointement par RFF et SNCF ...

Un équipement d’appoint

SNCF et RFF s’engagent depuis près de 10 ans à rendre leurs gares et leurs trains accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Les aménagements sont en cours sur l’ensemble du territoire. Pour répondre aux besoins de mobilité des personnes en fauteuil roulant, et en attendant les aménagements prévus, des équipements d’appoint permettent de pallier les défauts d’accessibilité de certaines gares.

Le monte-escaliers qui a été testé dans les gares de Vierzon et Amboise en est un bon exemple. Cet équipement pourrait ainsi permettre de façon ponctuelle à des personnes handicapées d’accéder aux quais. Ce matériel ne se substitue en aucun cas aux ascenseurs, dont la construction future est maintenue.

Le monte-escaliers : mode d’emploi

Le monte-escaliers permet à une personne en fauteuil roulant d’emprunter un escalier de façon sécurisée. Ce matériel lui permet, une fois son fauteuil positionné sur une plateforme, de monter ou descendre un escalier. Équipé d’une chenillette qui s’adapte aux marches, cet équipement permet de garder le fauteuil parfaitement stable. La charge maximale supportée est de 230 kilogrammes. Toutefois, il ne peut être utilisé que dans des escaliers droits et dont la pente est inférieure à 35 degrés. Un mécanisme spécifique, situé sur le matériel, permet de vérifier l’inclinaison de la pente. Un agent accompagne le voyageur lors de l’utilisation du monte-escaliers.

La montée et le positionnement du fauteuil sur le monte-escalier sont complètement sécurisés. Pour permettre l’installation sur la plateforme, une rampe d’accès coulissante est déployée. La personne en fauteuil roulant peut alors se positionner correctement. Le fauteuil est ensuite stabilisé à l’aide de sangles et la personne est sécurisée grâce à une ceinture qui la maintient. L’appui-tête peut être incliné pour s’adapter à la position de la personne concernée et permettre ainsi un meilleur confort.

Installation sur le monte-escalier

Les tests en gare

Les tests en gare de Vierzon et Amboise ont eu lieu en septembre 2012 afin de déterminer la pertinence de l’équipement. Ces tests se sont déroulés pendant 2 mois en gare de Vierzon, suivis de 2 mois en gare d’Amboise. Après avoir donné leur accord, les voyageurs en fauteuil roulant ont pu tester ce matériel grâce à la forte implication des personnels de ces deux gares.

L’étude ne portait pas sur des problèmes techniques éventuels mais sur la pertinence du matériel dans son contexte : le retour utilisateur, tout comme le ressenti du personnel, sont primordiaux pour la suite du processus. L’expérimentation de matériels permet de rechercher les solutions les plus adaptées aux besoins des voyageurs handicapés tout en permettant aux agents d’apporter un service confortable et de qualité.

Les retours sur l’utilisation de ce matériel sont positifs dans l’ensemble. Toutefois, des points d’amélioration devront être pris en compte dans l’optique d’une réflexion élargie sur les matériels d’accessibilité. Cette expérimentation est un pas positif dans la réflexion sur l’accessibilité des gares à court terme.