Imprimer

Sommaire

Éditorial n°16

Découvrez la lettre de l’accessibilité d’octobre avec Jérôme Lefebvre, directeur de la ligne B unifiée...

L’accessibilité des gares et des trains est un enjeu primordial, tout particulièrement en Île-de-France, où les transports accompagnent les besoins de mobilité de millions de voyageurs. Sur le RER B en particulier, faciliter l’accès au service de transport pour l’ensemble des voyageurs est un objectif essentiel.

Afin d’améliorer la qualité de service, SNCF et RATP ont mis en place depuis juin 2013 une direction de ligne unifiée pour le RER B. Ce rapprochement entre les deux opérateurs se concrétisera également avant la fin de l’année par la mise en place d’un centre de commandement unique pour l’ensemble de la ligne. Cette nouvelle organisation vise 3 objectifs essentiels : améliorer la régularité des trains, l’information des voyageurs, et la gestion des situations perturbées. Une décision pragmatique qui s’accompagne d’un plan d’investissement important porté par le STIF, la Région, l’État, la RATP, RFF et SNCF. Ainsi, après plusieurs années de travaux, une nouvelle desserte de la partie Nord du RER B a été mise en service le 2 septembre dernier. Cette nouvelle offre de service a été rendue possible grâce à la réalisation d’importants travaux sur les infrastructures, pour un montant global de 250 millions d’euros. Ce programme a également permis de rénover les 16 gares de cette partie de la ligne avec notamment des quais plus hauts pour faciliter l’accès aux trains ainsi que la création d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques.
Ce programme de modernisation du RER B va se poursuivre avec la rénovation des rames, déjà engagée, et avec un nouveau programme d’investissement dit « schéma directeur B sud » validé par le STIF au mois de juillet dernier.

Jérôme Lefebvre

Les articles au programme de cette lettre :

Je vous invite dans un premier temps à vous rendre dans la gare de La Courneuve, sur la ligne B, qui a récemment fait l’objet des travaux de rénovations et qui illustre ces efforts.

Vous pourrez également suivre notre expérimentation en gare sur les plans en relief et contrastés, qui arrive dans une nouvelle phase de développement.
Autres tests, à bord des TGV cette fois : rendre le voyage plus confortable pour les personnes aveugles accompagnées de chiens guides en leur proposant un replacement sur des places plus spacieuses. Un geste de bienveillance qui a été expérimenté cet été sur les trains reliant Paris à Montpellier.

Le sport a également été à l’honneur pendant la période estivale puisque les Championnats du monde d’athlétisme handisport se sont tenus à Lyon. Jacques Damas et la Délégation à l’Accessibilité ont fait le déplacement puisque SNCF était partenaire de l’événement.

Enfin, consultez les rubriques habituelles de la lettre : nous vous présentons ce mois-ci, dans le cadre de notre tour d’horizon des associations, l’Union Nationale de Familles et Amis de personnes malades et/ou handicapés psychiques (UNAFAM) ; nous vous invitons aussi à découvrir l’accessibilité du Palais du Tau, à Reims et à visionner notre entretien avec Jean-Claude Durand, directeur de projet à la Direction des gares transiliennes en vous rendant sur la rubrique Cœur de métier.