Imprimer

Sommaire

Expérimentation
pour l’accueil des chiens guides
à bord des TGV

Toujours avec le souci d’améliorer le confort de voyage de nos clients handicapés, une expérimentation, concernant plus particulièrement les personnes voyageant avec un chien guide d’aveugle, a été menée de mai à septembre 2013 sur les TGV reliant Paris à Montpellier.

Une réflexion nécessaire

La Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés travaille en collaboration avec les associations de personnes handicapées afin de créer des conditions de voyage adaptées à chacun. Dans le cadre de ce travail, des expérimentations sont mises en place, qui découlent des besoins exprimés par les représentants désignés au sein des associations.

Une réflexion a ainsi été engagée sur l’amélioration du confort de voyage des personnes accompagnées de leur chien guide. En effet, l’espace sous les sièges, en particulier à bord des TGV, peut être restreint, et ne permet pas au chien guide de s’installer confortablement.

Ce sujet a été souvent abordé avec les associations de personnes handicapées, afin de rechercher des solutions palliatives en attendant l’arrivée de matériels neufs dans lesquels cette problématique sera prise en compte, avec un espace sous les sièges permettant au chien guide de s’installer sans gêner son maître ni les autres voyageurs.

Une expérimentation à bord des TGV

Le principe de l’expérimentation est simple. Celle-ci consiste à proposer au client handicapé accompagné de son chien guide un replacement en voiture de première classe, sur les places dédiées aux personnes voyageant en fauteuil roulant, lorsque ces places n’ont pas été réservées. Cette proposition de replacement sera opérée par le personnel d’escale ou bien à bord du train par le personnel de bord.

Si la personne a réservé le service Accès Plus, le personnel en gare se rapproche du personnel à bord du train. Dans le cas contraire, c’est le chef de bord, présent à bord du train, qui peut prendre l’initiative de proposer une place plus confortable au voyageur.

Optimiser les conditions d’accueil

Un retour d’expérience permettra de savoir si le test s’avère concluant et si cette proposition de replacement a été appréciée des clients voyageant avec un chien guide. Si tel est le cas, l’étape suivante consistera à étudier dans quelle mesure ces solutions de replacement peuvent être proposées et étendues à tous les TGV.

Cette expérimentation montre combien l’accueil et le confort de voyage de nos clients handicapés reste une préoccupation majeure. Elle permet de tester des solutions intermédiaires afin de rendre, aujourd’hui, les voyages en train agréables à tous.