Imprimer

Sommaire

Chronique d’Anaïs :
Hackcess,
les lauréats d’un événement connecté

Du 15 au 17 novembre 2013 se déroulait « Hackcess Transilien », un événement qui a réuni des usagers en situation de handicap, des développeurs et des designers afin de développer des solutions d’accessibilité à l’aide du numérique.

L’innovation au service des voyageurs

En parallèle des aménagements d’infrastructure et de la formation de ses agents, SNCF Transilien s’engage pour l’innovation numérique avec la mise en place de services connectés. Sites web, applications mobiles et objets connectés peuvent répondre de manière adaptée à des besoins spécifiques et apporter une information au plus près des usages. Hackcess est un dispositif créé pour mutualiser les compétences des participants dans le but de répondre, de façon adaptée, aux besoins des voyageurs handicapés et à mobilité réduite.

Dix équipes venues de France, de Suisse, des Pays-Bas et du Royaume-Uni ont présenté des projets innovants qui utilisent les données et les technologies numériques pour faciliter l’accessibilité du réseau SNCF en Île-de-France.

Les lauréats

Au terme d’un weekend créatif, trois équipes ont été sélectionnées par un jury présidé par Bénédicte Tilloy, Directrice générale de SNCF Transilien.

  • No Way

Le projet “No Way” propose une application qui permet de créer des itinéraires piétons très précis, selon des critères définis (par exemple : je ne veux pas d’escalier), en combinant les données cartographiques d’OpenStreetMap et des calculs d’itinéraires piétons. Une personne à mobilité réduite peut ainsi préparer son voyage en évitant des obstacles qui sont pour elle fatigants, stressants ou invalidants. La possibilité de personnaliser son itinéraire de façon fine a été particulièrement appréciée par le jury.

  • Hackcess Angel

Hackcess Angel est une application mobile permettant de mettre en relation les personnes à mobilité réduite qui ont besoin d’aide dans leur déplacement avec des agents en gare. La relation entre le voyageur et l’agent se fait par la technologie bluetooth présente sur la plupart des téléphones mobiles. L’agent peut localiser sur le plan de la gare la position du voyageur afin de répondre à ses besoins.

  • Handy Quest

Handy Quest est un serious game (un « jeu sérieux » littéralement, qui a une intention « sérieuse » mais un procédé ludique et pédagogique) reposant sur un objet connecté pour sensibiliser le grand public aux problématiques d’accessibilité. Le joueur se met dans la peau d’une personne à difficulté de mobilité. Pour vivre ce jeu dans la vie réelle, l’équipe a prototypé une chaussure qui permet dans son voyage d’être alerté sur les difficultés rencontrées. A chaque fois que le joueur monte une marche, la chaussure lui envoie un flash, lui permettant de se rendre compte qu’il passe un obstacle, et twitte même la hauteur de l’obstacle sur Twitter (@HandyQuest_Shoe) via Sigfox, une technologie de réseau bas débit pour objet connecté.

Ces trois équipes ont gagné la possibilité de suivre un programme de mentorat d’une durée de quatre mois dans le but de donner corps à leurs projets.

Les deux premières équipes No way et Hackcess Angel ont saisi l’opportunité de cet accompagnement et travaillent avec SNCF en lien avec des représentants des associations de personnes handicapées.