Imprimer

Sommaire

À bord de TGV,
un meilleur accueil des chiens guides

De mai à septembre 2013, SNCF menait une expérimentation à bord de TVG reliant Paris à Montpellier, afin d’améliorer le confort des personnes voyageant avec un chien guide d’accompagnement. Le 1er juin, SNCF généralise ce processus à l’ensemble des TGV.

Une réflexion issue de la collaboration avec les associations

Lors de leurs visites de rames TER et TGV en 2007 et 2008, les associations de personnes handicapées avaient souligné les difficultés rencontrées pour permettre aux chiens guides de voyager confortablement sous les sièges. La présentation par SNCF en 2009 de plusieurs maquettes de siège à bord du Train Labo de l’accessibilité avait alors permis la conception de nouveaux sièges plus accessibles : 320 mm de hauteur, 350 mm de profondeur et 900 mm de largeur. La présence de cet espace est systématique depuis 2010 dans les cahiers des charges des nouveaux sièges.

S’il reste difficile de libérer un espace aussi important sous les sièges dans les anciennes rames TGV dans lesquelles la structure des sièges a été conservée, la Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés a travaillé en collaboration avec les associations de personnes handicapées afin de mettre en place une expérimentation palliative à cette problématique, dans l’attente d’une généralisation du matériel neuf.

L’expérimentation : un retour concluant

Mise en place dans un premier temps à bord des rames TGV reliant Paris à Montpellier de mai à septembre 2013, cette expérimentation a suivi un principe simple : il s’agissait, pour le personnel d’accueil ou le personnel de bord, de proposer aux clients voyageant avec un chien guide d’accompagnement d’être replacés, dans la mesure des disponibilités, sur l’un des sièges dédiés aux personnes en fauteuil roulant ou bien sur tout autre siège plus accessible.

Cette expérimentation a été appréciée par les clients qui ont pu en bénéficier. C’est dans cette perspective que SNCF propose depuis le 1er juin une étendue de cette proposition de replacement dans toutes les rames TGV.

Cette expérimentation va dans le sens de la préoccupation majeure de SNCF de pouvoir proposer un voyage en train agréable à tous.