Imprimer

Sommaire

Éditorial

Nommé en charge de l’accessibilité par le Président Guillaume Pepy au sein du groupe SNCF, j’ai pris cette fonction avec plaisir. C’est un sujet prioritaire pour l’entreprise, pour lequel mon investissement personnel sera sans faille. La Lettre du mois du juillet, qui présente entre autres l’édition 2013 du Rapport annuel Accessibilité SNCF, est l’occasion de faire un point sur les avancées de SNCF en la matière.

Le Rapport Accessibilité 2013 témoigne notamment de la concertation de SNCF avec les associations nationales de personnes handicapées et à mobilité réduite, principe demeurant au cœur des réflexions sur l’accessibilité des gares, des trains et des services. C’est dans ce cadre que je m’attache à renforcer ces échanges entre les associations et SNCF, afin de faire progresser notre offre de services accessibles. Parallèlement au contexte de mise en place des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), et d’évolution des normes relatives à l’accessibilité, nous devons continuer d’innover, afin de terminer la réalisation de notre Schéma Directeur National d’Accessibilité et poursuivre ainsi notre ambition de répondre toujours mieux aux attentes des personnes handicapées et à mobilité réduite.

L’élaboration de nouveaux projets va dans ce sens. Parmi les projets aboutis à retrouver dans cette Lettre de juillet, le lancement sur les sites TER de plateformes de traduction en Langue des Signes Françaises, la parution du nouveau site mobile Transilien, et l’expérimentation de plans en relief et contrastés pour les aveugles et malvoyants à Paris Gare de Lyon contribuent à ces innovations en faveur de l’accessibilité. Également, je vous invite à trouver un état des progrès du Schéma Directeur d’Accessibilité en Île-de-France, ainsi qu’une présentation de la solution d’accueil des chiens guides dans TGV.

Bonne lecture,

Claude Solard