Imprimer

Sommaire

RFF et SNCF,
ensemble pour plus d’accessibilité

Une politique d’achats commune a été mise en place pour garantir la cohérence des opérations d’accessibilité menées pour les quais et les gares tout en intégrant les préconisations des associations.

SNCF et RFF réunifiés, l’exemple de la politique d’achats commune

Suite à la réforme ferroviaire adoptée en août dernier, SNCF et RFF se rapprochent afin de réunir, au 1er janvier 2015, l’ensemble des fonctions de gestionnaire d’infrastructure.

Ce rapprochement se traduit notamment par une politique commune de mise en accessibilité des infrastructures ferroviaires. Des stratégies d’achats sont donc mises en place pour mener à bien, et ce de manière cohérente, cette politique basée sur les obligations légales actuelles (loi de février 2005 et ordonnance du 26 septembre dernier) ainsi que sur le travail de concertation réalisé auprès du Conseil Consultatif des Personnes Handicapées.

La démarche consiste à coordonner au mieux les besoins en gare (fournitures, travaux, maintenance…), les processus d’achats et la gestion de la relation fournisseurs. Nous pouvons citer, par exemple, la mise en place d’un seul et même appel d’offres, pour des commandes de matériels concernant plusieurs gares. Cette démarche permet donc d’harmoniser les équipements mis en place progressivement dans les gares, dans les bâtiments voyageurs mais aussi au niveau des quais. Ces stratégies concernent tous les achats liés à l’aménagement des gares (quai, bâtiment voyageur, ouvrages de couverture des voies et des quais…) dans le cas de rénovations, d’extensions ou de mises en accessibilité.

En pratique

Plusieurs groupes de travail ont été constitués. Ils sont chargés de définir des préconisations techniques et des cahiers des charges par familles d’ouvrages ou d’équipements (passerelles, quais, éclairages, …) en y impliquant les différents acteurs (les responsables nationaux et territoriaux de RFF, les correspondants de SNCF, les acheteurs, la Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés, etc.).

Ces préconisations traduisent une meilleure connaissance des besoins et permettent à la Direction des Achats de déterminer les stratégies les plus adaptées, afin de respecter les impératifs économiques tout en répondant aux attentes des clients et tout particulièrement celles des personnes en situation de handicap. Ces groupes de travail déterminent ensemble les solutions d’accessibilité les plus pertinentes à mettre en place (choix des bandes d’éveil de vigilance à installer en fonction du type de gare et des contraintes climatiques, par exemple).

Cette politique d’achats commune illustre les actions concrètes relatives au rapprochement entre RFF et SNCF, menée en faveur de l’accessibilité des gares, du parvis jusqu’au quai.