Imprimer

Sommaire

Joker, élève chien guide d’aveugle accueilli au sein de SNCF

Bénédicte Dhorbait travaille au sein du pôle Direction Communication de l’Etablissement Commercial Trains de Paris Nord. Elle nous présente aujourd’hui son rôle au sein de l’association des chiens guides de Paris.

Pendant deux semaines, elle a accueilli un jeune labrador noir, Joker, destiné à devenir chien guide d’aveugle. Joker l’a suivi pendant ses journées de travail et a permis d’ouvrir le dialogue sur le handicap et les personnes déficientes visuelles auprès du personnel de l’établissement.

Qu’est ce qu’une famille d’accueil ? Une famille relais ?

Bénédicte : « L’école a besoin de familles bénévoles afin d’accueillir de futurs chiens guides dès leur plus jeune âges. Elles viennent en soutien à l’éducation du chien notamment par l’apprentissage des bases (telles que la propreté, s’asseoir avant un passage piéton, un escalier, ou une porte, afin de signaler à leur maitre mal voyant un obstacle). Cela demande un réel engagement de la part de la famille car c’est une attention de tous les instants. Le chien élève doit suivre son maître au quotidien afin d’être habitué aux différents environnements et apprendre les bases de son éducation.
De mon côté, je suis famille relais, c’est-à-dire que je peux accueillir pendant quelques jours ou semaines un chien et venir en soutien de la famille d’accueil qui ne peut pas le garder, si elle part en vacances ou rencontre des problèmes particuliers par exemple ».

Quel a été le processus pour que Joker soit accueilli au sein de l’ECT Paris Nord ?

Avant son arrivée au sein de l’ECT, ma responsable s’est renseignée auprès des Ressources Humaines SNCF pour savoir si l’entreprise acceptait les élèves chiens guides. Il faut savoir que, conformément à la loi, les élèves chiens guides et les chiens guides ont le droit de circuler partout en France. Suite à la réponse favorable des Ressources Humaines, elle s’est rapprochée du responsable de la sécurité du personnel de l’établissement en lui présentant le « projet ». Enfin, le directeur d’établissement a accepté la venue de Joker à l’ECT pour 2 semaines du 20 juillet au 31 juillet.

Comment Joker a-t-il été accueilli ?

La présence de Joker au sein de l’ECT a été une très belle expérience. En quelques jours il est devenu une véritable mascotte. Des agents en résidences que l’on voit rarement sur Paris on fait le déplacement pour le voir et il a été la source de nombreux échanges que l’on aurait pas forcément pris le temps d’avoir, ni même eu l’occasion d’avoir avec les différentes personnes de l’établissement. C’était assez extraordinaire de voir le lien qu’il a créé entre les gens et l’ambiance positive qui régnait autour de lui.

Quelle est la suite des événements pour Joker ?

Joker est retourné dans sa famille d’accueil après 15 jours de « vacances » à l’ECT. L’accueillir a été une très belle expérience humaine. La famille relais participe au bon apprentissage du chien, même pour une courte durée. Il est difficile de ramener le chien à l’Ecole car on peut ne jamais le revoir, mais on sait qu’il permettra à une personne déficiente visuelle de se déplacer en toute autonomie, et cela vaut la peine. Pour Joker quant à lui, les choses sérieuses commencent : il est rentré en éducation au sein de l’Ecole le 10 août, pour une période de 3 à 6 mois. C’est la dernière ligne droite pour lui avant d’être placé auprès d’une personne aveugle.