Imprimer

Sommaire

Chronique
Vue d’ailleurs : l’Allemagne

Pour l’ouverture de cette nouvelle rubrique, nous vous proposons d’aller faire un tour en Allemagne.

Il est parfois bon de prendre du recul et d’observer un peu ce que font nos voisins européens en matière d’accessibilité. C’est pourquoi nous vous proposons dans cette Lettre un nouveau rendez-vous : une chronique « Vue d’ailleurs », pour ouvrir notre horizon et s’inspirer de ce qui se fait à l’étranger.

Pour l’ouverture de cette nouvelle rubrique, nous vous proposons d’aller faire un tour en Allemagne.

L’Allemagne et la législation

La Loi fédérale allemande sur l’égalité des personnes handicapées adoptée en 2002, a donné une impulsion sur l’accessibilité, et les entreprises ferroviaires sont désormais tenues de mettre en place des programmes d’accessibilité.

Après l’adoption de cette loi, la société de chemins de fer allemands Deutsche Bahn a mis en place un bureau de liaison handicap pour coordonner toutes les activités relatives aux demandes des personnes à mobilité réduite au sein du Groupe, et échanger des informations avec les associations représentatives des personnes en situation de handicap.

Dans ce contexte, Deutsche Bahn considère qu’une meilleure accessibilité est essentielle pour 10% de la population, nécessaire pour environ 35%, et pratique pour l’ensemble des voyageurs.

Un exemple concret : l’annonce du quai de descente

En Allemagne, les annonces concernant le côté de la descente sont obligatoires et à diffuser par les chefs de bord. Les quais sont dédiés un an à l’avance, ce qui n’est pas le cas en France, et cela facilite les annonces.

Ces annonces permettent aux clients déficients visuels, mais aussi à tous les voyageurs, de savoir à l’avance de quel côté du quai ils vont pouvoir descendre. Elles sont également doublées par un affichage en gare et sur les applications de la Deutsche Bahn comme « DB Navigator ». S’il y a un changement de quai de dernière minute, le chef de bord est avisé par sa centrale d’information, et observera lui-même le côté de la descente.

Pour les relations Alleo, qui réalisent des trajets entre la France et les villes de Francfort, Munich et Stuttgart, les Chefs de Bord assurent les annonces en 3 langues. La première langue de l’annonce est toujours la langue du pays traversé, puis la française ou l’allemande et l’anglaise en dernier.

Pour les fêtes, n’hésitez donc pas à faire un saut en Allemagne depuis la France !