Imprimer

Sommaire

Éditorial

STÉPHANE VOLANT, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU GROUPE SNCF

La fin de l’année est proche et avec elle l’occasion de faire un point sur le chemin parcouru en matière d’accessibilité. Sur ce dossier, si je voulais résumer 2015 en un mot, je dirais “engagement”.

Le groupe SNCF a, en effet, relancé cette année une politique d’accessibilité volontaire impulsée par deux nouveaux textes de loi avec d’une part, celui portant sur la réforme ferroviaire qui a permis de réunifier sous un même toit le gestionnaire de l’infrastructure et l’opérateur de transport et, d’autre part, celui instaurant les Agendas d’Accessibilité Programmée.

L’effet conjugué de ces deux textes ne s’est pas fait attendre ! Le nouveau groupe public ferroviaire s’est lancé dans la rédaction d’un Schéma Directeur National d’Accessibilité déposé auprès du ministre des Transports fin septembre, dans lequel il détaille son programme de mise en accessibilité de 160 points d’arrêts nationaux sur un périmètre unique qui va désormais du parvis de la gare jusqu’au quai et au train. La validation de ce schéma qui devrait intervenir d’ici la fin du premier trimestre 2016 donnera, j’en suis sûr, une meilleure visibilité à notre action et je m’en réjouis.

Améliorer l’accessibilité c’est plus de liberté pour chacun, c’est œuvrer pour l’égalité de tous, c’est enfin davantage de fraternité, dans un contexte où le besoin de cohésion sociale est plus que jamais d’actualité. Trois objectifs totalement en phase avec l’ADN d’une entreprise de service public comme l’est SNCF.

Après ce bref coup d’œil dans le rétroviseur, et à quelques jours de Noël, il me reste à vous souhaitez de bonnes fêtes de fin d’année.

Vôtre,

Stéphane Volant