Imprimer

Sommaire

Extrémités de quai : vers une meilleure sécurité

Pour plus de sécurité, un nouvel équipement va être mis en place pour signaler les extrémités de quai et en dissuader le passage. Découvrez le dispositif en image.

Dans un souci de sécurité et d’uniformisation, SNCF Réseau, Gares & Connexions et la Direction de l’Accessibilité ont travaillé sur la problématique des extrémités de quai. Ces zones de quai peuvent engager la sécurité des voyageurs et particulièrement celle des personnes aveugles ou mal-voyantes. En plus de la signalétique d’interdiction, il est en effet parfois nécessaire de mettre en place un dispositif permettant à tous, personnes valides et à mobilité réduite, de comprendre qu’il est interdit d’aller au-delà de l’extrémité du quai.

Après plusieurs mois de réflexion et de discussions avec les associations nationales représentatives des personnes handicapées et à mobilité réduite, SNCF Réseau s’est arrêté sur un équipement type permettant de signaler les extrémités de quai et d’en dissuader le passage.

Schéma du nouvel équipement

Quel dispositif pour répondre au mieux à cette question de sécurisation ?

Dans les gares mises en accessibilité, ainsi que dans les gares où sont réalisés des travaux d’infrastructure sur les quais (devant répondre aux normes pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite), une barrière avec un système de portillon sera implantée.
La barrière, haute de 1 mètre 20, sera placée au plus près du nez de quai en limite de gabarit et au maximum à 50 centimètres du nez de quai. Elle est détectable à la canne et de couleur contrastée par rapport au revêtement du quai.
De son côté, le portillon est équilibré à la fermeture, c’est-à-dire qu’il revient lui-même en position fermée après le passage des agents habilités qui auraient eu à l’utiliser pour les besoins du service. Enfin, lorsqu’il est amovible, ce dispositif est cadenassé.
Un panneau « Passage interdit » accompagné d’un pictogramme est également installé.

Cette installation, pensée pour sécuriser les extrémités de quai, sera inscrite dans le Référentiel National de mise en accessibilité des gares. Ce document référence l’ensemble des règles d’aménagement à appliquer aux projets de mise en accessibilité aux personnes handicapées ou à mobilité réduite, sur l’ensemble de la chaîne de déplacement.