Imprimer

Sommaire

Bâtiments Voyageurs : un an de travaux à découvrir

Nous vous présentons le bilan 2016 des bâtiments voyageurs mis en accessibilité, avec illustrations.

Mardi 7 mars se tenait le premier Conseil Consultatif pour l’Accessibilité de l’année, présidé par Stéphane Volant, Secrétaire Général du groupe SNCF, en présence des différents dirigeants SNCF et des représentants des associations nationales de personnes handicapées et à mobilité réduite. Parmi de nombreux sujets et prises de parole, l’entité SNCF Gares & Connexions faisait l’état des lieux de l’année 2016 des travaux de mise en accessibilité des bâtiments voyageurs.
Permettre à tous les clients SNCF de voyager dans les meilleures conditions possibles et avec un maximum d’autonomie reste un objectif primordial pour les différentes activités du groupe. C’est pourquoi chaque acteur, selon son périmètre de compétence et d’intervention, déploie des équipements d’accessibilité réglementaires ou de confort afin de faciliter l’accès et les déplacements pour tous.
Dans cette Lettre numéro 32, nous vous proposons un circuit entre les nouveaux équipements.

L’état des lieux des bâtiments voyageurs

Pour le bilan 2016, 15 bâtiments voyageurs de gares issus du Schéma Directeur National d’Accessibilité – Agenda d’Accessibilité Programmée ont connu des travaux de mise en accessibilité. Gares & Connexions en était le maître d’ouvrage pour toutes les opérations d’investissement. Dans un premier temps, les bâtiments voyageurs des gares d’Aix-les-Bains Le Revard, Caen et Redon ont été modifiées. Lors du deuxième trimestre, ceux de Vierzon, Lens, Rochefort et Valence TGV Rhône-Alpes Sud ont pris le relai. Sur la période du troisième trimestre, Châlons-en-Champagne, Châtellerault, Futuroscope, Val-de-Reuil, Valenciennes et Saint-Raphaël ont terminé leurs travaux d’accessibilité. Enfin, les bâtiments des gares de Montargis et de Surgères ont clôturé l’année.

Zoom sur les équipements de quelques gares

Nous vous proposons, à titre d’exemple, le détail des équipements de mise en accessibilité de certaines de ces 15 gares nationales.

La gare de Rochefort, en Poitou-Charentes, arbore désormais une mise en conformité du parvis avec des bandes de guidage, un passage piéton, des places parking pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Les abris de quais sont habillés de vitrophanie et équipés de mobiliers adaptés. Au niveau du bâtiment voyageurs, on trouve des bandes de guidage, des guichets et mobiliers adaptés, de la vitrophanie, une porte automatique et une nouvelle signalétique.

La gare Valence TGV Rhône-Alpes Sud, inaugurée en 2001, demandait à ce jour un complément d’équipements selon les évolutions réglementaires. Elle présente aujourd’hui la mise en place d’une nouvelle vitrophanie sur l’ouvrant et les parties fixes. Pour chaque escalier, une Bande d’Éveil à la Vigilance (BEV) est placée à 50 cm du 1er nez de marche, sur le palier. Les escaliers disposent également d’une 1re et dernière contremarche et du nez de marches contrastés.
Pour les escaliers mécaniques, on trouve un contraste des peignes, des nez et des bords latéraux de chaque marche. Sur les rampes, des Bandes d’Éveil à la Vigilance sont positionnées en haut et en bas de la pente, ainsi que des lisses basses sur toute la longueur. Des manchons en braille sont placés sur le bas de chaque lisse haute.
Enfin, côté bâtiment voyageurs, l’éclairage est repris dans le hall et le vestibule. Les bandes de guidage sont posées et les miroirs convexes installés dans les ascenseurs.

La gare de Futuroscope, en Poitou-Charentes, fait partie de la liste des 7 points d’arrêt complémentaires. L’observation de pointes importantes de fréquentation touristique lors des week-ends et vacances scolaires a motivé ce choix. Depuis, la gare affiche des abords avec le traitement des escaliers, une rampe et une bande de guidage. Le bâtiment voyageurs est équipé de vitrophanie, bandes de guidage, sanitaires et une circulation fluidifiée pour moins d’obstacles.

Les projets de 2017

Les travaux du Pôle d’échanges multimodal de Grenoble se sont terminés lors du premier trimestre de l’année 2017. Une inauguration a eu lieu le 14 février dernier, en présence de Patrick Ropert. Il ne reste plus qu’à finaliser la pose des bandes de guidage au niveau du Parvis. Les travaux de la gare de Bordeaux Saint-Jean débuteront bientôt et la gare de Nantes connaîtra bientôt les mêmes changements. Ils sont, entre autres, les projets de mise en accessibilité des bâtiments voyageurs de demain.