Imprimer

Sommaire

Chronique : Qui est Cyrille Peron ?

Rencontre avec Cyrille Peron, Chef de projets des Systèmes d’Information.

Bonjour Cyrille.

« Bonjour. »

Handicap et Numérique sont intimement liés dans ton métier. Peux-tu nous présenter ta profession ?

« Je suis Chef de projets des Systèmes d’Information et j’œuvre notamment pour l’accessibilité des services digitaux de Transilien, au sein de la Direction des Systèmes d’Information-Voyageurs.
Beaucoup de mots, pour dire beaucoup de choses :

  • Transilien et ses services digitaux élaborent des solutions numériques à mettre à disposition des voyageurs en Ile-de-France. Des outils digitaux accessibles pour acquérir leurs titres, être informés tant sur le web qu’en gare.
  • un rôle de référent pour promouvoir et faciliter cette accessibilité dès lors qu’elle s’entend pour, et par, le Système d’Information. »

Et quelles sont tes missions ?

« Je dois valoriser l’engagement de la Direction des Systèmes d’Information en faveur de l’accessibilité. C’est une réponse au « Pacte pour la promotion de l’accessibilité numérique – Groupe SNCF » signé en décembre 2016 sous l’égide de Guillaume Pepy, mais aussi une continuité des actions déjà réalisées par Transilien et sa Direction des Systèmes d’Information en faveur de l’accessibilité. C’est une activité nouvelle, mais s’inscrivant dans nos principes d’engagement et d’efficacité pour Transilien.
Plus concrètement, mes missions sont déclinées en trois axes :

  • le « savoir-faire », ou les actions mises en œuvre pour capitaliser sur l’accessibilité des services digitaux,
  • le « faire-savoir », ou les actions mises en œuvre pour sensibiliser et enrichir les acteurs projets Transilien à propos de l’accessibilité,
  • le « faire », ou les actions mises en œuvre pour optimiser l’accessibilité des services digitaux Transilien. On parle alors d’agilité. »

Quels sont tes projets ?

« Très simplement, que Transilien, dans sa volonté d’agir en faveur de l’accessibilité des services digitaux, puisse s’appuyer sur des partenaires efficaces. »

De manière plus personnelle, quelles sont tes convictions pour l’accessibilité ?

« Une conviction profonde, celle d’agir contre la discrimination et l’exclusion des Personnes en Situation de Handicap (PSH). »

Une anecdote en lien avec l’accessibilité ?

« J’ai vécu un mini-séisme professionnel et même personnel, alors que je menais le projet d’adaptation des bornes de vente en gare (ART - Automates Rapides Transilien) aux clients en situation de handicap. J’y ai fait la rencontre étonnante, déconcertante, vivifiante, d’une véritable dimension humaine.
Avec l’aide et la sensibilité de la Direction de l’Accessibilité, des Personnes en Situation de Handicap ont pu prendre une part active au projet. Exposant leurs difficultés et leurs spécificités, apportant leurs idées, parfois exigeants, le plus souvent ouverts et consensuels, ils ont donné un véritable corps aux enjeux du projet. Je me souviendrai longtemps du premier remerciement entendu pour les travaux que nous menions. J’en ai été surpris, ému même. Et fier pour SNCF ! »

Quelques mots qui résument ce que tu réalises en tant que Chef de projets des Systèmes d’Information ?

« Le feu est au vert ? La voie est libre ? Le carré est ouvert ? Alors, allons-y ! »

Merci Cyrille. Bonne continuation !

« Merci. »