Imprimer

Sommaire

Éditorial

Passez à l’Ouest.

Bon signe pour l’été qui vient : Français ou étrangers, les visiteurs sont de retour dans l’hexagone. L’Insee et les responsables du développement touristique le confirment : 2017 sera l’année du redémarrage du tourisme en France.

Ce regain de fréquentation est déjà mesurable dans des lieux emblématiques comme le Mont-Saint-Michel (+7% de touristes depuis janvier) ou le Futuroscope de Poitiers qui bat des records de fréquentation sur 20 ans.

On assiste également à un réveil touristique des métropoles régionales à l’instar de Bordeaux. La ville attire chaque année 2 millions de touristes et ce chiffre en croissance régulière pourrait atteindre les 6 millions d’ici dix ans.

Si notre capacité de résilience face aux menaces d’attentats, la fin d’une période électorale mouvementée, et un regain d’optimisme de la population expliquent ce redémarrage, SNCF compte aussi sur l’ouverture commerciale de deux lignes à grande vitesse (LGV) pour donner envie à ses clients de passez à l’Ouest.

Depuis le 2 juillet, Paris/Rennes se fait en 1h25, Paris/Bordeaux en 2h04 et Paris-Brest en 3h15. De Saint-Malo à Toulouse, chaque train gagne en moyenne entre quarante-cinq minutes et une heure quinze grâce aux lignes « Bretagne-Pays de la Loire » et « Sud Europe Atlantique ». Chaque jour, ces LGV verront circuler 33,5 allers-retours en moyenne avec la capitale et un train toutes les 30 minutes aux heures de pointe.

En année pleine, ces nouvelles liaisons représenteront 4 millions de voyages supplémentaires par an, 2,6 millions pour Bordeaux et 1,4 pour Rennes. Un tiers de ces trajets était auparavant effectué en avion, un tiers en voiture. Le dernier tiers, ce sont des voyages en plus, grâce à des trains plus rapides et plus accessibles.

Un nouveau TGV Euroduplex baptisé L’Océane a été mis en circulation sur ces lignes. Il offre en matière d’accessibilité, un confort et des fonctionnalités de dernière génération répondant à la réglementation européenne en vigueur. Ainsi, un espace dédié aux personnes en fauteuil roulant pouvant accueillir jusqu’à quatre voyageurs avec des toilettes de grandes dimensions attenantes ont été aménagés. Un système d’aide au repérage des portes facilite l’autonomie des personnes déficientes visuelles. Et, pour la réassurance de tous les passagers, à commencer par les sourds et malentendants, des écrans d’information visuelle embarqués doublent les messages sonores diffusés à bord des rames.

Pour une meilleure accessibilité tout au long du voyage, des travaux d’aménagements facilitant les déplacements des personnes à mobilité réduite dans les gares de Bordeaux-Saint-Jean et Rennes sont actuellement en cours et s’achèveront en 2018.
Alors, Bretagne ou Bordelais ? Quel que soit votre choix, la SNCF sera heureuse de vous y transporter.

Carole Guéchi,
Directrice de l’Accessibilité.