Imprimer

Sommaire

La norme qui tombe à pic (togramme)

La nouvelle norme française P96-105, parue en février 2018, définit les règles d’utilisation des pictogrammes.

Fixer un cadre sans pour autant endiguer la créativité. C’est le pari réussi de la nouvelle norme française P96-105 de l’Agence française de normalisation (AFNOR).

Cette norme caractérise le bon pictogramme, son emplacement et les règles qui accompagnent son utilisation. Elle assure alors sa perception et sa compréhension à tous. Pour la mettre au point, l’AFNOR a constitué un groupe de travail, regroupant les représentants d’associations nationales bien connues de la Direction de l’Accessibilité SNCF et les spécialistes de la signalétique en gare.

La norme précise ainsi qu’un panneau d’information ne doit pas contenir plus de 3 pictogrammes différents, pour éviter les confusions. Par ailleurs, elle recommande d’accompagner un pictogramme d’un doublage à l’aide d’une balise sonore pour les publics aveugles et malvoyants.

Le Groupe SNCF, pionnier en matière de guidage à l’aide de balises sonores, salue cette décision et la parution de cette nouvelle norme en février 2018. Prochain défi à relever : exporter ces règles à l’étranger pour universaliser ces supports, essentiels à une information cohérente et accessible.