Imprimer

Sommaire

Retranscription du Film Solution de guidage sur bandes podotactiles

La vidéo commence sur un texte :

« La Direction Innovation & Recherche, en collaboration avec la Direction des gares d’Île-de-France et la Direction Accessibilité, présente :

Guidage sur bandes podotactiles, une application de guidage vocal dans les gares, sans infrastructure lourde, sans connectivité réseau, détection de points de départ/arrivée par balises Bluetooth. »

Ensuite, la vidéo montre l’intérieur de la gare de Chelles. Une personne non-voyante avec canne teste l’application de guidage sur bandes podotactiles.

On entend les instructions de l’application pendant que le testeur se déplace sur les bandes de guidage :

« Dans 7 mètres à la prochaine intersection, tournez à gauche. À la prochaine intersection, tournez à droite. »

L’utilisateur ajoute : « Ça y est, je suis arrivé. »

Patrick Ung, chef de projet Innovation & Recherche, parle avec un deuxième testeur malvoyant, Guillaume :

« Je vous rappelle les instructions : un double-clic pour passer à l’élément suivant, à activer à chaque intersection. »

Guillaume démarre un guidage avec l’application.

Patrick Ung explique :

« Aujourd’hui, en gare de Chelles, nous faisons un test de guidage sur bandes podotactiles. C’est une application qui va permettre aux personnes aveugles et malvoyantes de se guider de façon autonome dans la gare. Cette application va permettre à une personne aveugle de définir son point de départ, définir son point d’arrivée, et à partir de ce moment-là, l’application va fournir de façon sonore les différentes instructions de guidage que la personne aveugle doit suivre. Donc cette application va vous fournir un trajet personnalisé, à l’intérieur de la gare pour pouvoir s’orienter de façon autonome. »

Un nouveau test démarre et on entend l’application donner ses instructions :
(voix de robot) : « trajet entre accès sud-ouest et agence Transilien : étape 1 : dans 13 mètres, à la prochaine intersection, continuer tout droit jusqu’au prochain escalier. »

Patrick Ung reprend son explication :

« Cette application a été prototypée et travaillée avec des associations de personnes malvoyantes et non-voyantes. Nous avons travaillé avec la direction des gares d’Île-de-France, la Direction de Transilien, la Direction de l’Accessibilité et la Direction de Gares & Connexions. »

Yahia, malvoyant, termine un nouveau test de l’application et donne son ressenti :
« Je l’ai trouvée très pratique, très utile, et je pense qu’elle peut être d’un grand soutien. »

Guillaume Goupil livre ses impressions suite au test qu’il a effectué en gare de Chelles :

« L’application est facile d’accès. Je pense qu’il faut quand même l’utiliser au moins 2-3 fois avant de se l’approprier mais en tout cas c’est une bonne chose et c’est un progrès technologique qui peut être important pour les personnes déficientes visuelles. Mon rêve en gare serait d’être le plus autonome possible. »

Patrick Ung poursuit :

« Après analyse des résultats, modification et mise à jour de l’application, nous allons la présenter aux associations lors d’une Commission Accessibilité réunissant diverses associations de personnes non-voyantes et malvoyantes avec SNCF. »

Un nouveau texte conclut : « Pour plus d’autonomie dans les gares, Guidage sur bandes podotactiles, une expérimentation menée avec la Direction des gares d’Île-de-France et la Direction Accessibilité. »