Imprimer

Sommaire

Inauguration de la gare de Rennes, l’achèvement d’un projet hors normes.

Après quatre ans de travaux d’envergure, la nouvelle gare de Rennes a été inaugurée !

Après six ans d’études, quatre ans d’un chantier titanesque mené sans interrompre le trafic et 126 millions d’Euros, la nouvelle gare SNCF de Rennes et son pôle d’échanges multimodal sont désormais pleinement opérationnels.

Inaugurée le 3 juillet dernier en présence d’Elisabeth Borne ministre des Transports (à date) aux côtés de Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, ancien président de la Région Bretagne, ainsi que Nathalie Appéré, la maire de Rennes ; Emmanuel Couet, le président de Rennes métropole ; Jean-Luc Chenut, le président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, de nombreux élus locaux conviés pour l’occasion, Guillaume Pepy, président de SNCF et Patrick Jeantet, président de SNCF Réseau, ont ensemble découvert la métamorphose spectaculaire de la gare.
La direction de l’accessibilité y était conviée accompagnée de représentants d’associations nationales, Gisèle Ollivier, CFR ; Thierry James, CFPSAA et René Bruneau d’UNANIMES.

Dès la phase de conception de la gare bretonne, SNCF s’est beaucoup appuyée sur les préconisations du Collectif Handicap 35 afin que la gare réponde au mieux aux besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite et en situation de handicap.
Grâce à l’aménagement du souterrain, chaque quai dispose d’un ascenseur, d’un escalier et d’une rampe. Au total, la gare compte 12 ascenseurs, 18 escaliers mécaniques et 14 escaliers fixes avec leurs rampes à double niveau munis aux extrémités de manchons en braille et en relief. Le hall à trois niveaux. En plus d’être spacieux et lumineux, il est doté d’une signalétique adaptée et présente sur le sol, les murs et les portes automatiques. Pour mieux orienter les personnes déficientes visuelles, des cheminements sous la forme de bandes de guidage sont disponibles et mènent aux différents services de la gare.

L’édifice offre un confort soigneusement pensé avec une salle d’attente dessinée par des architectes et designers bretons, et la présence de plusieurs îlots de fauteuils pour permettre de se reposer. Avec un wifi gratuit et illimité, chacun peut surfer sur le net et si besoin, obtenir plus de renseignements au Point d’Information où un espace est dédié aux personnes à mobilité réduite. Accueillant près de 20 millions de voyageurs par an, la gare de la capitale bretonne est une “force pour la Bretagne” affirme Jean-Yves Le Drian, originaire de la région.

Rennes est le fruit du projet ambitieux pour l’ensemble de la mobilité du futur dans sa région. Il comprend notamment d’accélérer l’implantation du TGV et de développer dans la région d’ici 2024, 11 pôles d’échanges multimodaux dont celui de Saint-Brieuc qui a ouvert en septembre 2019.
La gare de Rennes, auréolée de son toit innovant, est bien la porte d’entrée de la desserte de l’ensemble du territoire breton.