Imprimer

Sommaire

Mon Copilote anime trois grandes gares parisiennes !

Durant le Mois Parisien du Handicap en juin, Mon Copilote a animé des ateliers originaux dans trois grandes gares parisiennes : Austerlitz, Montparnasse et Saint-Lazare.

Durant le Mois Parisien du Handicap en juin, Mon Copilote a animé des ateliers originaux dans trois grandes gares parisiennes : Austerlitz, Montparnasse et Saint-Lazare. Cette entreprise met en relation des particuliers souhaitant partager leurs trajets, notamment avec des personnes à mobilité réduite.

« La présence de Mon Copilote dans les différentes gares parisiennes a été une véritable vitrine pour l’entreprise et ses valeurs d’inclusion et de mobilité pour tous », explique Anne Keisser, co-fondatrice de Mon Copilote, avant d’ajouter que « c’est une mise en lumière bienvenue et logique quand on sait que plus de 50% de nos trajets longue distance sont réalisés en train. »

Le premier rendez-vous était fixé le 7 juin à la gare de Paris-Austerlitz où le stand était installé près d’un des panneaux d’affichage de l’enceinte côté Seine. L’équipe de Mon Copilote a prévu un chevalet avec leurs trajets en cours et des animations sur place telles que le déplacement en fauteuil roulant ou l’initiation au guidage de personnes aveugles avec mise en situation. Lorsque le moment ne se prêtait pas aux animations, le contact a néanmoins été simplifié avec les voyageurs car les trajets de Mon Copilote au départ ou à l’arrivée de la gare de Paris Austerlitz ont suscité leur intérêt. De plus, ils étaient plus disponibles et plus attentifs au discours en attendant l’annonce de leurs trains.

En découvrant l’initiative de l’entreprise, les voyageurs se sont informés notamment pour lever leurs inquiétudes sur le handicap et leurs doutes quant à leur capacité à accompagner des personnes en situation de handicap. « Cette démarche avait pour but de les motiver à s’inscrire et à prendre à leur charge certains trajets », assure Anne Keisser, « suite à cette action, nous avons eu quelques inscriptions, dont une personne qui a déjà assuré deux trajets. »

Lors du second arrêt en gare de Montparnasse le 14 juin, installée dans un lieu de passage particulièrement animé, l’équipe de Mon Copilote était accompagnée de Magaly, une danseuse en fauteuil. A l’animation initialement prévue, Anne Keisser explique que « Magaly a ajouté un petit quizz autour du handicap histoire de capter l’attention de manière ludique tout en mettant à mal quelques idées reçues sur le handicap. »

Le terminus de cette expérience a eu lieu le 28 juin sous la verrière de la gare Paris Saint-Lazare, un jour de forte chaleur. Mon Copilote exposait ses trajets sur un chevalet et proposait une animation apaisante avec un atelier de massage. Danièle, la masseuse venue renforcer l’équipe, a improvisé un petit sondage auprès des usagers qui attendaient ou posaient leurs bagages sur les bandes podotactiles de guidage. « Cela a permis de sensibiliser le public aux contraintes et aux réponses structurelles sur l’accessibilité des gares » relate la co-fondatrice de Mon Copilote, « autrement dit, il n’y a pas que l’ascenseur pour rendre une gare accessible à toutes et à tous. »

Ayant guidé certaines personnes interrogées vers le stand, l’initiative fut également le moyen d’informer directement les voyageurs sur la possibilité de se déplacer de façon solidaire et économique.

« Nous sommes très contents de ce mois parisien du handicap et tenons à remercier chaleureusement SNCF Gares & Connexions et la direction de l’Accessibilité pour nous avoir permis de mettre en place ces stands. Nous renouvellerons avec plaisir l’opération dans les gares qui le souhaitent ! » s’exprime Anne Keisser.