Éditorial

La loi de février 2005 pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a posé les bases de la mise en accessibilité de l’ensemble de la chaîne de déplacement. Depuis lors, les Régions, Autorités organisatrices des transports régionaux, et nos 20 activités TER collaborent étroitement pour que les voyageurs à mobilité réduite puissent, comme les voyageurs valides, emprunter nos trains pour leurs déplacements régionaux.

Je me réjouis de vous présenter cette lettre qui met en avant les services rendant le TER plus accessible à nos voyageurs handicapés. Nos équipes travaillent main dans la main avec les Régions à l’application des schémas directeurs d’accessibilité de chacune d’entre elles. Ces schémas font état du rythme des investissements dans les gares, des modalités d’accessibilité des trains, ainsi que de la politique de service. Ce dernier point est important car il souligne la volonté de ne pas s’arrêter aux équipements, mais au contraire d’assurer en parallèle un accompagnement des voyageurs handicapés et à mobilité réduite.

Le service Accès TER, que vous pourrez (re)découvrir dans un des articles de cette newsletter, est déployé progressivement sur le réseau TER. Il permet aux voyageurs handicapés de se déplacer simplement au sein de leur Région, et vient compléter les possibilités de mobilité déjà offertes par le service Accès Plus, sur les grandes lignes. Il y a quelques mois, la Picardie a lancé son service Accès TER, à l’instar de l’Auvergne ou la Lorraine.

Nous progressons chaque jour un peu plus sur la réalisation des promesses d’accessibilité prises dans les schémas directeurs régionaux et nous espérons pouvoir offrir, dans les années futures, des gares et des trains régionaux aux équipements entièrement accessibles ainsi que des services d’accompagnement irréprochables.

Je vous invite donc à lire nos articles sur le service Accès TER et les équipements de nos nouveaux trains Régiolis et Regio 2N. Cette lettre de l’accessibilité vous permettra par ailleurs de découvrir, dans une seconde partie, Accès Synchro, le nouveau service d’accompagnement porte à porte expérimenté à Lille, Rennes et Lyon ainsi que les dernières avancées du service Accès Plus Transilien en région Ile-de-France.

Enfin, n’oubliez pas de consulter la chronique d’Anaïs qui part, ce mois-ci, à la découverte de la ville de Nantes réputée pour son accessibilité ainsi que notre rubrique Cœur de métier qui donne la parole à Eric Sautreuil, correspondant accessibilité en région Auvergne.

Claude Solard

*Crédit Photo : SNCF Médiathèque / Bernard Lachaud