L’expérimentation de plans
en relief et contrastés pour se repérer en gare

Dans le cadre de sa politique d’accessibilité, SNCF s’engage à offrir à tous ses clients un accès facilité dans les gares et les trains, notamment pour les personnes en situation de handicap. Pour ce faire, SNCF travaille avec les associations nationales qui les représentent pour créer des solutions innovantes. L’entreprise a ainsi lancé une expérimentation pour faciliter l’orientation et les déplacements des personnes déficientes visuelles dans les gares : des plans de gare en relief et contrastés.

Des plans en braille et relief à l’usage des personnes non-voyantes et des plans en gros caractères et contrastés pour les personnes malvoyantes ont été réalisés en juin dernier à titre expérimental pour deux gares d’Ile-de-France. Ils sont le fruit d’une réflexion entre la Délégation à l’Accessibilité et aux Voyageurs Handicapés d’une part et la CFPSAA (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes), la FAF (Fédération des Aveugles de France), l’Institut de la Vision et des experts en déficience visuelle d’autre part.

Une expérimentation préparée en amont

Ces plans prennent la forme de livrets transportables et consultables à domicile. Ils ont pour vocation d’aider les personnes déficientes visuelles à préparer leur voyage au mieux en appréhendant en amont les espaces et les services proposés de la gare. Ce dispositif viendrait en complément des balises sonores et bandes de guidage qui sont en cours d’installation dans les gares.

Afin de tester la pertinence de ces plans, un appel à volontaires à été lancé. Un panel de personnes malvoyantes et non voyantes, utilisant les transports en commun de manière autonome et se déplaçant avec une canne ou un chien guide, a été invité à participer à la série de tests dans les gares de Juvisy et Maisons-Alfort - Alfortville.

Les tests comportaient deux étapes, tout d’abord une phase d’appropriation du plan par les volontaires qui l’ont reçu à leur domicile une semaine avant leur venue en gare. Une assistance téléphonique avait été mise à disposition pour l’occasion afin d’aider, si nécessaire, à la compréhension du document. La suite du test consistait quant à elle en une mise en situation dans la gare même.

Une expérimentation en situation réelle

Les panelistes ont été invités à se rendre en gare afin de tester l’utilité et la qualité des plans en situation réelle. Cette opération s’est déroulée en trois temps.

Un entretien préliminaire a permis de faire connaissance avec le participant (son handicap, son expérience éventuelle liée à d’autres plans en relief ou contrastés) et de vérifier sa compréhension du plan suite à la phase d’appropriation.
Les personnes ont ensuite effectué deux trajets pour se rendre à des endroits précis de la gare, tout d’abord en statique en montrant sur le plan les trajets qu’ils effectueraient, puis en dynamique en effectuant les trajets dans la gare.
A l’issue de ces trajets, un entretien final a permis de recueillir le ressenti et les avis des panelistes sur ces plans (prise en main, utilité, format, contenu, lisibilité…), dont les retours ont été globalement positifs.

Les résultats de cette expérimentation permettront de nourrir la recherche autour du projet et de poursuivre la réflexion pour le perfectionnement de ces plans en relief et contrastés.